insecte

Après la lecture de Séoul Copycat de Lee Jong Kwan et de L'île des chamanes de Jay Kim, je continue mes lectures de polars coréens, publiés dans les éditions Matin calme.

Cette fois-ci, la romancière Minheye Zang, nous emmène dans une enquête un peu décousue au départ parce qu'on rencontre divers personnages, sans lien entre eux, autour du cadavre d'une petite fille. Dans la bouche de cette dernière, un enquêteur trouve un insecte inconnu, qui pense-t-il va l'amener vers un suspect. On découvre aussi la vie de deux jeunes délinquants, collectionnant les insectes, d'une mère désespée cherchant sa fille, d'un flic perpiscace et de son co-équipier...

L'inspecteur Seo-Jun a bien des difficultés à résoudre cette enquête, face à de nombreux faux-semblants et des pistes trafiquées par le tueur... Il doit aussi faire face, comme nous lecteurs, à de nombreuses horreurs touchant de jeunes enfants, dans des familles dysfonctionnelles ou des enfants abandonnés.... On est loin des cosy mysteries : l'atmosphère développée est sombre, glauque... parce que l'enquête tourne autour de la maltraitance des enfants, dans un système qui semble les ignorer.

001

Enfin, voici un petit mot en qui concerne la mise en page : de surprenants petits insectes parcourent les pages à l'image de l'intrigue qui se construit autour de l'entomologie, créant une certaine originalité dans cette enquête sud-coréenne à découvrir...

Minheye Zang, Insectes, Matin calme, 2021, France, 279 p.

LC avec Rachel