seoul

Si vous avez apprécié les polars sud-coréens sur grand écran comme Memories of murder, de Bong Joon Ho, le récent Lucky strike de Kim Jong Hoon ou Stranger de Na Hong Jin, vous aimerez certainement les romans policiers coréens.

Seoul copycat repose davantage sur la manipulation des personnages, une intrigue retorse plus qu'une véritable enquête. En effet, l'inspecteur de police chargé de mener une enquête sur plusieurs meurtres, dont les suspects meurent à leur tour, dans les mêmes conditions que les victimes, est amnésique et aveugle ! Un tueur en série, nommé copycat, ferait donc justice en tuant ces suspects relâchés. Il est donc aidé par une jeune profileuse, Han Jisu, dont les interrogatoires musclés auraient poussés au suicide plusieurs suspects. Une enquête est donc ouverte pour surveiller son comportement... Avec tous ces déboires, elle prend des médicaments pour calmer son anxiété. L'inspecteur amnésique, Lee Suyin, va-t-il retrouver la mémoire et la vue ? Il est le seul à avoir peut-être affronté le copycat lors d'un incident qui l'a conduit à l'hôpital...

Que de retournements de situation ! Quelle suspense ! On est thrillé du début à la fin : au fur et à mesure des interrogatoires que subit le convalescent, l'enquête va peu à peu se dénouer. Ce dernier perçoit bien des anomalies dans le lieu où il est gardé. Han Jisu, de plus en plus dépressive, retrouve des indices sur les anciens lieux du meurtres et tout semble mener au suspect le moins probable (pas celui que vous croyez, mais un autre).

Seoul copycat de Lee Jong-Kwan - qui a été rédacteur dans une revue de professionnelle de criminologie - est un polar bien ficelé et efficace mais il manque une dimension sociétale, historique ou autre pour le rendre vraiment remarquable. Contrairement à L'île des chamanes, ce polar aurait pu, en fait, se dérouler n'importe où et excepté les noms des personnages et des villes, rien n'est spécifiquement coréen dans cette enquête, qui repose entièrement sur une intrigue astucieusement construite...

Jong-Kwan Lee, Seoul copycat, Matin calme, août 2020, France, 252 p.

Lecture commune avec Rachel.