08 janvier 2016

Literary life, Scènes de la vie littéraire, Posy Simmonds : ISSN 2607-0006

 

Posy simmond 001

quatrième de couverture : " Ces chroniques ont paru chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Guardian Review. Ma seule consigne était que tout devait tourner autour de la vie des lettres. Je travaillais en flux tendu - recherche d'une idée le lundi, fol espoir de l'avoir trouvée le mardi, et le mercredi, jour de remise, frénésie de travail matinal, en robe de chambre parmi les miettes de toast. Puis à 11hh50, course jusqu'aux bureaux des journal, au bout de ma rue ( mais pas en robe de chambre) pour livrer ma planche. Le reste du mercredi était en général consacré à un lunch bien mérité".

Cette présentation par l'auteur lui-même reflète bien le contenu de ses planches : " la vie des lettres". Simmonds aborde le problème de la page blanche qui guette tous les auteurs, la commercialisation du livre, la fausse modestie ou la concurrence entre romanciers, le changement des tailles des librairies, du comportement des lecteurs, la dépréciation de certains genres comme le roman jeunesse... Que pense un auteur des séances de dédicace ? Ou rangez-vous vos livres ? Comment se comporte un romancier à succès ? Aucun aspect, gravitant autour du milieu littéraire, n'a échappé à l'acuité de Posy Simmonds.

L'humour dont elle fait preuve dans la présentation de ses dessins est aussi présent dans ses vignettes : " soudain, une des brebis de Jacob partit en vrille, poignardant, tranchant et taillant un chemin sanglant en...", écrit un écrivain devenant enragé devant sa page blanche ! Certaines de ces planches sont des parodies hilarantes comme celle du roman noir ( "Rick Raker, agent spécial", ou "Sherlock Holmes à Paris" ou celle de B. Potter ( ci-dessous), qui est particulièrement désopilante. Quelques personnages sont récurrents  : on suit les tentatives d'écriture d'une mère de famille, les missions de Rick Raker ou les conseils du docteur Derek ( le seul à m'avoir passablement ennuyée)...

simm512En quelques traits, P. Simmonds dresse un panorama, certes caricatural mais ne manquant pas de véracité, du monde des lettres. Elle a su saisir, avec justesse, les métamorphoses du paysage littéraire. Ces satires sont à découvrir dans un petit format folio, plein plus pratique que celui des BD traditionnelles ! Réjouissant !

Posy Simmonds, Literary life, Scènes de la vie littéraire, 90 p.

Autres BD :  Tamara Drewe et Gemma Bovery.

Merci folio pour ce partenariat.

Posté par maggie 76 à 22:43 - - Commentaires [14] - Permalien [#]


26 avril 2015

Les quatre soeurs de Malika Ferdjouk et Lucie dubiano : ISSN 2607-0006

Couv_191113

Un roman graphique :

Le roman graphique oscille entre deux genres, comme l'indique son nom, mais le travail du texte est plus développé que dans une BD. c'est un genre où s'est illustré Posy Simmons*. Celui de M. Ferdjouk est particulièrement réussi et plaisamment illustré par L. Dubiano : les illustrations sont empreintes de légèreté, de couleurs vives, dans surcharges de détails tout en étant très précis sur les expressions du visage, rendant avec justesse les sentiments des protagonistes.

case3

Les quatre soeurs :

C'est une série de romans jeunesse parue à partir de 2003. Je ne l'ai pas lue encore mais j'ai pu apprécier la prose et les intrigues de M. Ferdjouk dans Minuit-cinq ou Aggie change de vie. Contrairement aux récits précités, Les quatre soeurs se passe dans le monde contemporain. Enid, Hortense, Geneviève, Bettina, Charlie sont des orphelines. Elles vivent dans une grande maison au bout d'une falaise escarpée et dépendent de leur horrible et avare tante Lucrèce qui ne semble capable que d'offrir d'hideux tableaux...

Les quatre soeurs raconte le quotidien des filles : Quels sont les problèmes de ces adolescentes ? Comment leur cohabitation se déroule-t-elle ? Quel est le caractère de chacune des soeurs ? Vous pouvez le découvrir grâce à des petites anecdotes illustrées sur une double planche. Elles développent un petit récit se terminant par une chute - chacune peut se lire indépendamment des autres - et elles forment au final, une intrigue qui se complète par touches...

L'amour, les relations entre soeurs, les relations amoureuses, les tâches quotidiennes, tous les sujets sont abordés avec humour. J'ai particulièrement aimé la propension à la rêverie de ces cinq jeunes filles, très attachantes, un imaginaire peuplé de références filmiques ( allusion à Donny Jepp dans Corsaires des Antilles), livresques et d'inventions langagières comme le "supernoelman". Une vraie bouffée de légèreté et d'humour !

Les quatre soeurs de Malika Ferdjouk et Lucie Durbiano, Je bouquine, 145 p.

*Posy Simmonds, Gemma Bovery, Tamara Drewe

103747022

Posté par maggie 76 à 19:07 - - Commentaires [20] - Permalien [#]