19 novembre 2009

Good bye Lenin, de W. Becker

 Récemment diffusé à la télévision, Good bye Lenin est un très beau film, à la fois drôle et émouvant. Dans l'ancienne Allemagne de l'Est, une femme très attachée aux valeurs familiales et sociales du communisme, séparée de son mari qui est parti dans la partie Ouest de l'Allemagne, sombre dans le coma, juste avant la chute du mur de Berlin.Son fils, pour lui éviter tout traumatisme, à son réveil, lui cache la vérité : il reconstitue pour sa mère, une RDA aux normes socialistes... Cela amène des situations cocasses, la... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 11:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

18 novembre 2009

Le crime de Lord Savile d'Oscar Wilde

Sous ce titre, sont regroupées 4 nouvelles d'Oscar Wilde : 2 longues nouvelles, Le crime de Lord Savile et Le fantôme de Canterville et 2 très brèves, Le sphinx sans secret et Le millionnaire modèle. Dans la première nouvelle, Le crime de Lord Savile, on entre d'emblée, avec délice, dans une soirée où Lady Windemere ne jure que par son chiromancien. Cet homme insignifiant lit dans les lignes de mains de nombreux mondains mais frémit de peur en voyant celle de Lord Savile : il lui prédit qu'il commettra un crime. Lord Savile, charmant... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 12:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 novembre 2009

Le portrait de Mr. W. H., d'Oscar Wilde

Dans le cadre du challenge "english classic", j'ai choisi de lire un roman d'Oscar Wilde, l'un de mes auteurs anglais préférés. Tout d'abord, le personnage de Wilde, dandy, esthète et excentrique, grand amateur d'art m'a toujours fascinée. Et le récit d'un des moments de sa vie, dans Le portrait de Mr W. H. illustre bien sa passion pour l'art. "Les fleurs écarlates de la passion elles-mêmes semblent pousser dans la même prairie que les pavots de l'oubli"Le récit s'ouvre sur un dialogue entre Erskine et Oscar... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 20:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 novembre 2009

Levi Strauss par lui-même, documentaire de Pierre-André Boutang et Annie Chevallay

Ce documentaire brosse un portrait du célèbre anthropologue à travers le témoignage d'univertaires, Vincent Debaene (professeur à l'université de Colombie) et F. Keck (chercheur au CNRS, en ethnologie et philosophie) et de Levi-Strauss lui-même. Ce professeur de philosophie a commencé sa carrière en 1930. Il aborde notamment les conditions d'écriture, en 1950, de Tristes tropiques : c'est en donnant des cours au Brésil qu'il est amené à visiter l'intérieur des terres. C'est cette expérience sur le terrain qui le change au contact de... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 09:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 novembre 2009

La mémoire de nos pères, de Clint Eastwood

Je n'ai pas eu beaucoup de temps de lire depuis que j'ai repris mon travail et j'ai un peu de retard (pour changer) dans la mise à jour de mes billets. Je ne regarde plus beaucoup de films de guerre mais quand Clint Eastwood est le réalisateur, je ne peux résister... Qu'est-ce l'héroïsme ? Pourquoi les soldats obéissent à des ordres absurdes ? Tels sont les questions que pose ce film. La guerre du Vietnam a été une énorme boucherie : à travers le regard de trois soldats, nous suivons le débarquement sur l'île d'Iwo Jima puis leur... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 novembre 2009

Un homme à distance de Pancol

Dis-moi les livres que tu lis et je te dirai qui tu es. C'est ce que ce roman épistolaire semble signifier : un américain de passage, à Fécamps, commande des livres dans une librairie tenue par Kay Bartholi. Elle, c'est une amoureuse des livres et des petits riens qui composent la vie car elle a tellement souffert d'une rupture ancienne qu'elle semble refuser l'intrusion de tous grands sentiments... Très rapidement, au fil des lettres, une complicité se crée. Chacun cherche à se préserver et se cache derrière un secret. Mais les mots... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 10:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2009

La bête humaine de Zola

Zola désirait avec ce roman, appartenant au cycle des Rougon-Macquart, écrire un grand roman du crime et ferroviaire.En effet, dans ce roman, la bête humaine désigne le train, qui symbolise la marche forcené du progrès et que Zola personnifie. Mais "la bête humaine" ce sont aussi les Misard : un mari tente d'empoisonner sa femme pour lui prendre de l'argent qu'elle a caché. C' est aussi Jaques Lantier, fils de Gervaise, dont la lourde hérédité le pousse à tuer toutes les femmes qu'il rencontre. Il y a aussi Séverine et... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 12:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 novembre 2009

Splendeur et misère d'une boxeuse

Avec un peu de retard, je mets un petit billet sur un film magnifique que j'ai déjà vu deux fois et que j'ai revu avec plaisir. Million dollar baby de Clint Eastwood:Maggie, une jeune serveuse, qui mène une vie sordide, et qui a fui une famille non moins pitoyable, décide de devenir boxeuse. Frankie Dunn est un homme taciturne, rejeté par sa fille et qui mène une vie austère en compagnie de sa Bible. Le jour où elle rencontre Franky et qu'elle lui demande de l'entraîner, entre ces deux êtres va naître une alchimie qui va... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 23:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 novembre 2009

Musique pour caméléons de Truman Capote

Ce recueil de "roman non roman", c'est-à-dire des retranscriptions de conversations réelles et d'anecdotes vécues par l'auteur, contient des textes variés et assez inégaux dans leur qualité. Il se compose de 3 parties intitulées :I . Musique pour caméléonsII. cercueil sur mesure (que j'ai déjà chroniqué)III. Portrait-Conversations L'auteur défini lui-même ce nouveau genre qu'il a inventé, dans une préface tout à fait instructive sur la vie de l'auteur puisqu'il y détaille l'évolution de son écriture (qui révèle son côté... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 10:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 novembre 2009

La bête humaine, adapté par Jean Renoir

Renoir a adapté La Bête humaine de Zola, roman naturaliste. Un roman classique, dominé par un souffle épique qui illustre à merveille la théorie de l'hérédité et de l'influence du milieu sur l'homme. Si Zola a signé un magnifique roman très sombre, cette adaptation est vraiment décevante. Jacques Lantier, mécanicien, fils de Gervaise, est pris de folie meurtrière, au contact des femmes. Un couple, les Roubaud, tue leur protecteur Grandmorin sur la ligne Paris-Le Havre et pour s'attacher la sympathie du mécanicien, Séverine, la... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 09:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]