18 avril 2016

Melandri Francesca, Plus haut que la mer.

"Deux choses remplissent mon coeur d'admiration et de vénérération : le ciel étoilé au-dessus de moi et la loi morale en moi ( Kant)" Dans les années 70, sur une île où se situe une prison de haute sécurité, trois destins vont se croiser. Luisa, agricultrice, vient rendre visite à son mari, qui est un homme violent et qui a, en outre, tué un gardien de prison. Quant à Paolo, c'est un professeur de philosophie, dont le fils a commis un acte terroriste tuant plusieurs personnes notamment une petite fille. Lorsqu'ils débarquent sur... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 19:39 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

10 avril 2016

Mimmo Gangemi, La revanche du petit juge

En Calabre, Alberto Lenzi est un magistrat peu considéré, un juge de peu d'envergure et de sucroît noceur. Lorsque son ami Giorgio Maremmi, un magistrat aussi, est assassiné, pour le venger, Alberto va risquer sa vie pour faire justice. Quelle enquête Giorgio menait-il pour que sa vie soit en péril ? Qui avait intérêt à le faire taire ? D'emblée, les preuves semblent accuser la 'Ndrangheta, la mafia calabraise. En effet, les hommes accusés du meurtre de Giorgio sont des 'Ndranghetistes, eux-mêmes retrouvés morts. La revanche du... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 11:41 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
03 avril 2016

au mois de mars 2016...

Une pensée pour la Belgique... Mes derniers films vus : Un homme, Hugh Glass, dont le fils est un métisse, qui sert de guide dans le nord-ouest américain, est abandonné intentionnellement dans les montagne et le froid. Ce dernier survit dans une nature hostile où indiens et trappeurs guerroient sans relâche. Hugh est déterminé à retrouver l'homme qui a tué son fils, avant de l'abandonner. Certes l'intrigue est mince et mécanique, accumulant des embûches sur le chemin du héros. Certes des images sont assez kitshs, comme... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 12:21 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
30 mars 2016

Fusées, Mon coeur mis à nu, Baudelaire

  Fusées, mon coeur mis à nu est venu rejoindre mes livres baudelairiens. Certaines citations de ce livre posthume doit vous être familières comme : "Je ne conçois guère un type de beauté où il n'y ait du malheur", "le plaisir aristocratique de déplaire", "l'éternelle supériorité du dandy". Tout d'abord qu'elle est l'intention de l'auteur ? Il l'explique dans une lettre à sa mère. Les notes prises sur la fin de sa vie reflètent l'amertume dont il est rongé et les critiques attribuent souvent à ses dettes et à sa dépendance... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 18:37 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
25 mars 2016

La poupée de Kafka, Fabrice Colin

Photographie p. 32, La poupée de Kafka Toute l'intrigue est bâtie autour d'une anecdote : une petite fille pleure, dans un parc de Berlin, en 1923, car elle a perdu sa poupée. Kafka l'aurait consolée en lui disant qu'elle lui avait écrit une lettre. Il lui apporte les lettres de la poupée de semaine en semaine. Mais que sont devenus ces écrits du célèbre auteur de La Métamorphose ? Qui est cette petite fille ? L'histoire est-elle véridique ? C'est ce que voudrait aussi savoir Abel Spieler, un spécialiste de la littérature... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 22:26 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
19 mars 2016

Palmyre, L'irremplacable trésor, Paul Veyne

buste d'Aqmat, fin IIeme siècle Paul Veyne, spécialiste de l'Antiquité gréco-romaine se fait "guide de tourisme dans le temps" pour nous emmener au II siècle à Palmyre, son apogée. Son livre témoigne, avec un cahier photographique en couleurs et des descriptions, de ce que fut " la splendeur de Palmyre qu'on ne plus désormais connaître qu'à travers les livres". Tout en décrivant les monuments, dont le temps de Bêl, il nous dévoile les moeurs, le commerce, la religion, l'épopée de Zénobie, les rites funéraires de cette civilisation... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 11:08 - Commentaires [27] - Permalien [#]

16 mars 2016

Les 8 salopards, Tarantino

Les 8 salopards, Tarantino : Des personnages bavards et violents, des scènes grandguignolesques, plusieurs héros qui s'entrecroisent dans une intrigue originale : on reconnaît vite un film de Tarantino ! Huit personnages, dans un paysage enneigé, se retrouvent dans une auberge : un chasseur de prime a capturé une femme pour la faire pendre.  Leur arrivée dans une auberge et leur enfermement ressemblent à un traquenard. L'originalité de la narration est indéniable ! Le spectateur est pris dans un emboîtement de flashbacks et de... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 20:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 mars 2016

Lire ou ne pas lire : Ragougneau et Moussa Konaté

Posté par maggie 76 à 21:16 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
04 mars 2016

Pierre Bordage, Ceux qui sauront/ nouvelle vie

Posté par maggie 76 à 17:27 - Commentaires [19] - Permalien [#]
29 février 2016

Au mois de février 2016

Quelques expositions :  Cette expo, au sujet original, reflète bien la société mercantile du XIXeme siècle. Ce que dépeint Maupassant dans Bel-Ami, est restitué dans les oeuvres bacchiques de Pradier, Rodin, Bougereau, Moreau... : une société tournée vers le plaisir matériel, où la femme semble avoir un statut d'objet sensuel. Les formes académiques ne masquent pas l'érotisation des bacchanales. L'inspiration est doublement antique : non seulement les peintres, sculpteurs choisissent des sujets mythologiques mais dans leur... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 20:54 - - Commentaires [13] - Permalien [#]