25 septembre 2011

Le jeu de l'ange, Carlos Riuz Zafon

L'ombre du vent et Le jeu de l'ange sont en quelque sorte La comédie humaine ou Les grandes espérances de C. R. Zafon. Car sous le signe de Dickens, l'auteur reprend quelques personnages présents dans L'ombre du vent pour renouer une intrigue diaboliquement conçue autour d'un écrivain. Un auteur en mal de reconnaissance est poursuivi par la malchance : devenu orphelin, il est maltraité par ses confrères journalistes, puis il accepte un étrange contrat avec un éditeur - qui ne semble pas avoir d'existence tangible - qui sent le... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 08:08 - - Commentaires [18] - Permalien [#]

23 septembre 2011

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

  C'est accompagné de la voix off de l'auteur que vous entrerez dans l'univers des orphelins Baudelaire dont l'esthétique est proche de celle des Noces funèbres de Tim Burton. Ne manquant pas d'humour, le réalisateur a mis en images l'avertissement de l'auteur : " Chers spectateurs, si vous appréciez les films remplis de chants de lapins, de vaisseaux spatiaux éclatants, ou des pom-pom girls, vous avez choisi le mauvais dvd ! Le film que vous allez voir retrace le destin funeste de trois orphelins et d'une véritable crapule, le... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 17:15 - Commentaires [16] - Permalien [#]
21 septembre 2011

Hot fuzz, de Edgard Wright

Scream vous fait rire par ses outrances, les films d'horreur qui peuplent nos écrans jouant avec les mêmes stéréotypes vous fatiguent, alors regardez Hot fuzz qui est comme une bouffée d'air frais et se moque allégrement de ce genre et qui plus est, parodie nombre de films tels que Point break, Matrix, plus globalement les westerns et les duos de policiers... A Londres, un flic tellement exceptionnel - Nicholas Engel - est mis au rencart par ses supérieurs qui ont peur d'être mis à la retraite par ce surdoué. Arrivé dans le petit... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 13:10 - Commentaires [18] - Permalien [#]
15 septembre 2011

L'ombre du vent, Carlos Ruiz Zafon

Il y a des livres qu'on ouvre et qu'on ne referme plus. L'ombre du vent fait partie de cette catégorie de romans qui vous entraînent avec bonheur dans des péripéties si nombreuses qu'on en perd la notion du temps. L'ombre du vent est un livre racontant l'adolescence de Daniel Sempere découvrant l'amour, sa ville Barcelone et les livres. Car Daniel a grandi parmi les bouquins avec son père libraire mais surtout sa vie bascule le jour où il découvre le cimetière des livres oubliés. "Il y eut une époque de mon enfance où peut-être pour... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 19:08 - - Commentaires [27] - Permalien [#]
08 septembre 2011

Karen et moi, Nathalie Skowronek

"J'avais une ferme en Afrique" : c'est par ces mots évocateurs que N Skowwronek entreprend de raconter la vie de Karen Blixen, tout en tissant des liens avec sa propre vie et tout en instaurant un dialogue avec la célèbre romancière danoise. Cette rencontre rêvée, sublimée et littéraire lui permet de raconter sa souffrance, d'évoquer les personnes importantes qui ont peuplées sa vie ainsi que ses premiers pas dans l'écriture... La vie de K. Blixen est retracée à partir de sa correspondance avec de nombreuses citations de lettres,... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 07:53 - Commentaires [12] - Permalien [#]
03 septembre 2011

Titus Andronicus, Shakespeare

* Rubens, Le repas de Térée, inspiré de "Philomèle", Métamorphoses d'Ovide Pour qui connaît l’œuvre de Shakespeare, Titus Andronicus déroute le lecteur par la surenchère de violence : mais qui est Titus Andronicus ? C'est un général romain qui revient victorieux des Goths et a fait prisonnier leur reine Tamora et ses fils, Alarbus, Chiron et Demetrius. Mais les fils de Titus réclament un sacrifice pour leurs morts, sacrifice auquel consent le vieux général. Les 4 fils de Titus reviennent avec des épées ensanglantées et ajoutent : "... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 09:48 - Commentaires [8] - Permalien [#]

31 août 2011

La ferme africaine, Karen Blixen

Danoise, Karen Blixen a vécu quelques années en Afrique de 1914 à 1931, au Kenya. Son Afrique, c'est d'abord des paysages sublimes qui suscitent aussitôt la magie de l'atmosphère sous nos yeux, un pays riche, vivant, changeant : "L'immense voûte au-dessus de nos têtes se remplissent lentement de clarté, comme un verre s'emplirait de vin, et soudain, avec une  douceur certaine, les cimes captèrent les premiers rayons du soleil et se mirent à rougeoyer. Toujours aussi lentement, à mesure que la terre s'inclinait vers le soleil,... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 18:27 - Commentaires [28] - Permalien [#]
24 août 2011

Le crayon du charpentier, Manuel Rivas

* Tableau du peintre Camillo Diaz Balino, à qui ce livre est en partie dédié... Né en Galice en 1957, Manuel Rivas est un journaliste, essayiste et nouvelliste. Il a aussi écrit Le crayon du charpentier : quel livre ! Quelle émotion en refermant ce roman et tout au long de la lecture ! Quelle belle écriture ! Mais quel est le thème de ce livre ? Le début paraît un peu confus : un journaliste Da Sousa vient interviewer le docteur Da Barca qui est mourant. Une jeune prostituée Marisa Da Visitaçao, dans un bar, évoque son patron, un... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 09:39 - Commentaires [16] - Permalien [#]
21 août 2011

Lettres d'une péruvienne, Madame de Graffigny

Madame de Graffigny (1685-1758) a connu son heure de gloire tardivement grâce à Cénie, un drame larmoyant (1750), et aux Lettres d'une péruvienne qui s'inscrivent dans la perspective des Lumières. Pour la petite anecdote biographique, on peut rapporter le fait qu'elle a côtoyé les hommes emblématiques de son siècle comme Voltaire et Diderot, Mme du Chatelet... et a même invité Rousseau dans son cercle. Elle raconte, à travers 41 lettres, l'histoire d'une jeune fille inca, Zilia, enlevée par les Espagnols puis par un français, le... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 09:18 - Commentaires [8] - Permalien [#]
17 août 2011

Les quatre filles du docteur March, Gillian Armstrong

Le livre : Gaie ou triste, Louisa May Alcott raconte la jeunesse de quatre jeunes filles au XIXeme siècle dans son roman Les quatre filles du docteur March. Qui sont-elles ? Il y a Margaret la romantique, Joséphine l'impétueuse, Beth la timide et Amy la vaniteuse, élevées par leur mère car le père s'est engagé volontairement au côté de l'Union dans la guerre de Sécession. Mille anecdotes dépeignent la vie du quatuor et de leur caractère, comme disputes, confidences, premiers amours, loisirs... travail aussi car les deux aînées... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 17:56 - Commentaires [22] - Permalien [#]