15 octobre 2011

Les chroniques de Mudfog, dickens

Les chroniques de Mudfog contiennent tout ce qu'on a appelé "the dickensian charm" même s'il est moins présent dans la première partie " la vie publique de Monsieur Tulrumble", très édifiante, sur l'ascension d'un humble charpentier devenu un odieux maire : l'Argent et le Pouvoir le corrompt et le transforme en infâme rigoriste. Mais la suite des chroniques sont complètement délirantes bien que sous leur vernis de nonsense, percent parfois les réalités de l'époque comme la lecture de " quelques réflexions sur les puces laborieuses,... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 10:30 - Commentaires [21] - Permalien [#]

11 octobre 2011

Les misérables, V. Hugo

Après Les mystères de Paris d'Eugène Sue, publié en 1842 sous forme de feuilleton, et avant les Rougon-Maquart de Zola, Hugo a lui aussi écrit un grand roman sur le peuple où il crie son indignation devant la misère croissante du prolétariat. L'intrigue rocambolesque et pleine de rebondissements suscite la pité du lecteur, avec lequel l'auteur instaure un dialogue. Qui sont ces misérables ? "Je suis un misérable" s'écrit Jean Valjean qui a volé son bienfaiteur, le bon abbé de Digne. Fantine apparaît d'abord comme une Galatée avant... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 06:27 - Commentaires [13] - Permalien [#]
09 octobre 2011

From Hell, Albert et Allen hugues

"From hell" est une l'en-tête d'une lettre de Jack l'éventreur. Mais qui est ce tueur en série ? L'énigme reste entière. Dans sa bande dessinée, Allan Moore et Eddie Campbell avance plusieurs hypothèses qu'adaptent avec virtuosité, sur grand écran, Allan et Albert Hugues. Londres, 1888. A Whitechapel, des prostituées sont éventrées dans des mises en scène particulièrement macabres. Ces meurtres sont-ils commis par des juifs comme le laisse sous-entendre un message laissé par le meurtrier ? Ont-ils un lien avec l'héritier du trône... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 11:32 - Commentaires [15] - Permalien [#]
05 octobre 2011

Oliver Twist, Dickens

Chaque mois dans les Mélanges de Bentley, les lecteurs impatients découvraient la publication de 16 pages d'Oliver Twist, interrompue pendant l'été 1837 à cause du deuil de la belle-soeur de Dickens. Il n'est pas besoin de vous dire combien l'impatience des lecteurs devait être grande à l'attente de chaque livraison tant ce roman est merveilleusement ficelé ! Mais que découvrait-il dans ces pages ? Oliver Twist fait partie des personnages qu'il n'est pas de besoin de décrire comme Cosette ou Mme Bovary, leur nom est devenu un... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 17:36 - Commentaires [29] - Permalien [#]
04 octobre 2011

Shaun of dead, Edgar Wright

  En ce mois halloweenesque, si vous aimez les zombies et autres monstres typiques de cette période, vous pouvez regarder Shaun of dead. Cette parodie de film d’horreur rassemble les mêmes acteurs que dans Hot fuzz mais l'alchimie est moins réussie. Un pauvre anti-héros - Shaun qui ne fait rien de sa vie, excepté trainer dans un pub Le winchester - vit des moments difficiles à cause d'un beau-père envahissant et d'une rupture avec sa petite amie Liz. L’immaturité de notre héros l'amène à multiplier les erreurs alors qu'autour... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 17:55 - Commentaires [7] - Permalien [#]
02 octobre 2011

"Quand la terre est changée en un cachot humide" (Baudelaire)

  * marque page dessiné par niki et photo n°2 de Lou Alors que l'automne est déjà installé et que se profilera bientôt le bonhomme hiver, la mer prend des nuances turquoises sous ce soleil caniculaire. Le soleil a fait ressurgir, comme une madeleine proustienne, des souvenirs des quelques jours londoniens ensoleillés que j'ai passés avec Lou, d'où les photos de sa tea house préférée et d'une photographie qu'elle a prise dans Kensingthon Park en hommage à Barrie. Point n'est besoin pour un lecteur de parler de sa vie privée,... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 10:50 - Commentaires [17] - Permalien [#]

30 septembre 2011

El secreto de los ojos, Campanella

Les yeux sont le miroir de l'âme pensait les romantiques. Autour de cet adage, Campanella bâtit une histoire mélancoliquement belle se déroulant dans l'Argentine des années 70. Un meurtre horrible d'une jeune institutrice provoque le désarroi de Benjamin Esposito qui enquête sur ce crime et dont la rencontre avec le mari Ricardo Mojales - enchaîné à son amour - va bouleverser profondément au point que 25 ans plus tard, il décide d'écrire un livre racontant la vie des différents protagonistes gravitant autour de cette affaire. C'est... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 17:22 - Commentaires [13] - Permalien [#]
28 septembre 2011

Tristan et Isolde, Kevin Reynold

Ah ! Pauvre surhomme de Tristan ! Oh infamie ! Presque un demi-dieu chez Béroul ou dans la refonte de René Louis, il redevient un simple mortel adultère devant la caméra de K. Reynold, qui reprend les principaux épisodes des livres en prose du Tristan telle que l'a traduite René Louis et avant lui Bédier, comme l'enfance orpheline de Tristan, le combat avec le Morholt, puis la quête de la belle aux cheveux d'or - Isolde - et de son mariage avec le roi Marc alors que celle-ci aime déjà Tristan... Si les barons félons, les pouvoirs de... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 16:43 - Commentaires [12] - Permalien [#]
25 septembre 2011

Le jeu de l'ange, Carlos Riuz Zafon

L'ombre du vent et Le jeu de l'ange sont en quelque sorte La comédie humaine ou Les grandes espérances de C. R. Zafon. Car sous le signe de Dickens, l'auteur reprend quelques personnages présents dans L'ombre du vent pour renouer une intrigue diaboliquement conçue autour d'un écrivain. Un auteur en mal de reconnaissance est poursuivi par la malchance : devenu orphelin, il est maltraité par ses confrères journalistes, puis il accepte un étrange contrat avec un éditeur - qui ne semble pas avoir d'existence tangible - qui sent le... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 08:08 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
23 septembre 2011

Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire

  C'est accompagné de la voix off de l'auteur que vous entrerez dans l'univers des orphelins Baudelaire dont l'esthétique est proche de celle des Noces funèbres de Tim Burton. Ne manquant pas d'humour, le réalisateur a mis en images l'avertissement de l'auteur : " Chers spectateurs, si vous appréciez les films remplis de chants de lapins, de vaisseaux spatiaux éclatants, ou des pom-pom girls, vous avez choisi le mauvais dvd ! Le film que vous allez voir retrace le destin funeste de trois orphelins et d'une véritable crapule, le... [Lire la suite]
Posté par maggie 76 à 17:15 - Commentaires [16] - Permalien [#]