01 avril 2021

Journal de bord, un mois au Japon 2021: ISSN 2607-0006

Capture d’écran 2021-03-31 225100

Lou et Hilde nous invitent à explorer divers domaine de la culture japonaise pendant un mois. Pour cette quatrième édition, elles ont prévu un programme dans ce billet de présentation du challenge.

Pour le premier avril, elles proposaient de présenter nos PAL, nos collections en rapport avec le challenge etc... De fait, je vous présente ma petite collection de mangas que j'ai débutée il y a un an environ... Tous ne sont pas rangés car j'ai évidemment une PAL de mangas...

20210331_223744

20210331_223915

20210331_213903En ce qui concerne mes futures lectures, j'espère, pour le 2 avril, avoir le temps de lire les nouvelles de Rashomon. Ci-contre, une photo où ne paraissent pas tous les livres que j'ai prévu de lire...

Pour le 7, 14, et 21 avril, je vous présenterai des mangas : j'ai déjà lu Moi aussi de Reiko Momoshi (en 2 volumes) que j'ai beaucoup apprécié. Je lirai certainement Wandering souls, une autre série courte en deux tomes de Zélihan. Et enfin, Je finirai la série Mes voisins les esprits d'Ushio que j'avais commencée me semble-t-il l'année dernière pour le mois du Japon 2020.

Pour l'hommage aux victimes de Fukushima, j'ai commandé Les cerisiers fleurissent quand même d'Ishigushi. Mais vais-je le recevoir à temps (12 avril) ? En attendant la réception du livre, j'ai acquis les trois tomes d'Au coeur de Fukushima de Kazuto Tatsuta sur le même thème.

Avec Noir sur blanc de Tanizaki, je compte participer, le 19 avril, à la lecture d'un polar.

Pour le 25 avril, si j'ai le temps (cela fait deux fois que je le dis....), je découvrirai le roman Les délices de Tokyo de Sukegawa dont j'ai vu l'adaptation.

In fine, pour conclure ce modeste mais réjouissant programme, j'ai prévu de voir un film japonais : Gozilla versus Biollante ? Les 47 ronins de Carl Rinsh ?  J'ai d'ailleurs acheté Les 47 ronins de Jiro Osaragi mais je ne suis pas sûre de venir à bout des 1085 pages avant la fin du mois...

Et vous ? Avez-vous préparé votre PAL ? Bonnes lectures à tous et belles découvertes !

logo Japon 2021

Un mois au Japon organisé par Lou et Hilde

Posté par maggie 76 à 23:28 - - Commentaires [27] - Permalien [#]


05 janvier 2021

Bilan livresque 2020 : ISSN 2607-0006

Voici, en image, des livres qui m'ont marqué en 2020 :

1. L'album Capitaine Rosalie de Fombelle

2. La BD Les cahiers d'Esther de Sattouf

3. Le roman La cousine Bette, Balzac

4. Le roman Miroir de nos peines, Lemaître

5. Le manga Dr Stone, Boichi

6. Le roman The Witcher de Sapkowski

7. Le manga Claymore d'Yagi

8. Le roman La vieille fille de Balzac

9. Le roman Ici n'est plus ici, Tommy Orange

Sorceleur-T1-Le-Dernier-VoeuclaymoreLa vieille fille

124243551

125073125_o

126043512

 

 

 

 

 

 

 

 

 

capitaine

126841659_o

 

127352490

 

 

 

 

 

 

Posté par maggie 76 à 18:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

12 décembre 2020

Swap hivernal : ISSN 2607-0006

Je remercie Missycornish pour sa chaleureuse idée de faire un swap en cette période polaire ! Elle a déjà publié un billet sur l'envoi de mon petit colis ici. Voici maintenant le moment de découvrir les jolis cadeaux qu'elle m'a envoyés. Chaque paquet était accompagné d'un mignon petit mot reproduit sous les photos :

colis 1

colis 2

colis 3

Les dames de la côte : "Parce que si tu es cinéphile, tu devras aimer cette super saga. J'ai pleuré, ri et adoré"

Wicked : " Pour conserver une petite touche halloweeniene... Je ne l'ai pas encore lu mais il reste difficile à trouver"

Couleur de peau : Miel : "Pour ta collection de films coréens. J'espère que tu ne l'as pas déjà :-)

colis 5

" Pour tes lectures gourmandes, il y aussi une petite surprise confectionnée par ma mère"

"Pour savourer durant les après-midis cocooning:-)

"Pour se mettre dans l'ambiance de Noël. J'adore cette odeur, quand ma maison est propre, je termine toujours le ménage avec cette odeur"

Merci Missycornish pour tous ces cadeaux enchanteurs

Posté par maggie 76 à 13:48 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

03 août 2019

Pause estivale 2019

 

XXX-arpentez-les-plus-belles-bibliotheques-d-europe-un-livre-a-la-main-2_1-1024x512

Librairie Lello de Porto

Hermione

© Warner Bros/Harry Potter

Petite pause estivale. Bel été et bonnes lectures à tous !

Posté par maggie 76 à 07:35 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

03 juin 2019

Instincts, exposition de Mika : ISSN 2607-0006

Connaissez-vous l'univers du street art ? Vous pouvez découvrir à l'Institut Magrez "Instincts", une exposition autour d'une vingtaine d'oeuvres de Mika. "L'instinct" du titre de cette exposition fait référence à sa manière de créer. Ci-dessous ( photographie 1), vous pouvez voir un de ses croquis, qui lui viennent spontanément, instinctivement. Son style présente d'ailleurs des coulures, des mélanges et des imperfections.

Mais "l'instinct", c'est aussi celui de la nature qui reprend ses droits. Emblématisé par un oiseau (photographie 2), l'instinct naturel se propage d'une oeuvre à l'autre, ou à l'intérieur de ses toiles dans la cohabitation de l'humain et d'une nature florale ou animale. Elle envahit les visages, ou elle est symbolisée par des dieux ( photographie 3 et 4), comme Poséidon ou Arthémis. Le camaïeu de couleurs unit ces grands visages anguleux, comme des masques de la commedia dell arte, à une nature luxuriante.

Laissez-vous transporter par ces gigantesques têtes aux regards songeurs envahis d'une végétation majestueuse (photographie 5)...

20190601_161541-1

Sans titre, stylo sur papier encadré, 2017 -  Centre culturel Bernard Magrez © MIKA

20190601_161419

Sans titre, stylo sur papier encadré, 2017 -  Centre culturel Bernard Magrez © MIKA

20190601_161328

Poséidon, 2019, Acrylique sur toile -  Centre culturel Bernard Magrez © MIKA

20190601_161402

La nymphe d'Hélicon, 2019, Acrylique sur toile Centre culturel Bernard Magrez © MIKA

20190601_161411

Habitat 1, 2018Acrylique sur toile Centre culturel Bernard Magrez © MIKA

 

Instincts, Exposition de Mika

16 rue Tivoli

Institut Magrez

33000 Bordeaux

du 28 mai au 1 septembre 2019

 

Posté par maggie 76 à 22:26 - - Commentaires [9] - Permalien [#]


25 décembre 2018

Joyeux Noël 2018 ! : ISSN 2607-0006

episodes-noel-feat-480x279

critique-l-etrange-noel-de-monsieur-jack-selick10

Je vous souhaite un Joyeux Noël féérique !

Posté par maggie 76 à 19:23 - - Commentaires [21] - Permalien [#]

26 juin 2018

Jack London dans les mers du sud : ISSN 2607-0006

affiche_jack_london-120x176_cm-3_mai

http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr

Une belle citation nous accueille au début d'un parcours photographique et ethnographique invitant à la découverte de J. London comme écrivain voyageur : "J'aimerais mieux être un météore superbe et que chacun de mes atomes brille d'un magnifique éclat, plutôt qu'une planète endormie". Cette exposition s'articule autour des archipels traversés comme les îles d'Hawaï, Les îles marquises, Samoa... Des photographies prises par l'auteur, durant les étapes de son voyage, montrent tantôt l'équipage d'amateurs, tantôt des paysages etc... Objets d'époque, comme une machine à écrire ou un gramophone, et oeuvres d'art océnien complètent les notices retraçant le voyage.

9

Sur la pirogue à voile de Tehei, entre Raiatea et Tahaa, 1908

@ Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library

http://www.musee-aquitaine-bordeaux.fr

8

Le Snark dans la baie de Taiohae, Nuku Hiva, îles Marquises, 1907

© Courtesy of Jack London Papers, The Huntington Library, San Marino, California

https://vieille-charite-marseille.com

carte-parcours-snark

https://vieille-charite-marseille.com

En 1907, sur le Snark ( hommage à Lewis Carroll), embarquent J. London et sa femme Charmian. Ce voyage dure 7 ans mais les avaries nombreuses et la maladie empêcheront l'écrivain d'aller plus loin. Cependant, ces périples inspireront de nombreux ouvrages parmi lesquels ont peu citer Les contes des mers du sud, La croisière du Snark ou L'aventureuse... En résonance avec les découvertes du couple et de l'équipage est projetée, à la fin du parcours, une vidéo de Martin Johnson. Ce dernier, cuisinier puis mécanicien sur le Snark, devient cinéaste et filme, sur les îles Salomon et les nouvelles Hébrides, la vie quotidienne des populations locales, leurs traditions, leur cérémonie, nous faisant accéder à de nouvelles cultures... Une très belle exposition immersive par la disposition des photographies, qui nous entourent dans chacune des pièces...

2

Grand poteau cérémonial ( détails) Ugi, île Salomon, collecté par J. London en 1908 -collection J. London, Museum California State Parks, USA @ Courtesy of California states Parks, 2017

https://vieille-charite-marseille.com

 Exposition Jack London dans les mers du sud, au Musée d'Aquitaine

Mardi 29 Mai 2018, de 11:00 à 18:00

Toutes les informations sur le site du musée d'Aquitaine.

Posté par maggie 76 à 18:42 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

16 mars 2018

Digital abysses de Miguel Chevalier : ISSN 2607-0006

miguel-base-sous-marine

Miguel Chevalier est né à Mexico ( biographie ici sur son site) : diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts à Paris, il s'est imposé comme un pionnier de l'art virtuel et du numérique. Ce qui est frappant dans son oeuvre, c'est l'interaction entre ses oeuvres, le lieu d'exposition et les spectateurs. C'est donc dans la base sous-marine de Bordeaux - où domine le béton et l'eau - qui est un immense bunker, vestige de la Seconde guerre mondiale, qu'il choisit de montrer 10 installations monumentales liées aux fonds marins, les abysses.

02_base_sous_marine

"Atlantide", 2015, Miguel Chevalier

Le visiteur est complètement immergé dans l'ombre : les oeuvres semblent bioluminescentes comme les organismes vivant dans les grandes profondeurs. On peut alors regarder des cabinets de curiosités rassemblant des sculptures imprimées en 3D s'inspirant de la faune et de la flore sous-marines. Puis, on traverse "la forêt de Kelp" : 4000 microstructures d'acier peinte en fluo et suspendues au plafond font penser à des algues... L'interaction se fait aussi par un système de "dripping électronique" : ce ne sont pas des jets de peinture que lance le visiteur mais son déplacement crée un mouvement sur "la peinture lumière" projeté sur un mur.

4_cabinets_curiosites_0

"Cabinets de curiosités" de Miguel Chevalier

On peut même marcher sur des "digital abysses" qui se compose d'un tapis de bulles d'eau à la surface duquel se déplacent des organismes calqués sur des modèles existants. Lorsqu'on s'avance, ces organismes se déplacent, se développent et disparaissent... C'est une très belle expérience immersive dans un univers atypique, étrange et mystérieux...

01_digital_abysses

"Digital Abysses" de Miguel Chevalier
Digital Abysses 2018
Base sous-marine, Bordeaux, France,

Boulevard Alfred Daney
33300 Bordeaux
Exposition du 9 Mars au 20 mai 2018,

Du mardi au dimanche de de 13h30 à 19h

Sur le web : le site de Miguel Chevalier

Posté par maggie 76 à 00:07 - - Commentaires [13] - Permalien [#]

19 août 2014

Cathédrales, 1789-1914 Un mythe moderne : ISSN 2607-0006

mba_cathedrales_40x60_02

Pensant aller voir les cathédrales de Monet et des impressionnistes, j'ai été agréablement surprise par la variété des représentations de cathédrales au XIXeme siècle jusqu'à nos jours, à travers des orientations savantes et romanesques. Monuments très bien représentés dans les oeuvres des romantiques, ils sont intégrés dans le paysage dans les tableaux de Corot ( tableau ci-dessous) ou de Friedrich. Ils alimentent aussi l'imagination de Chateaubriand dans Le génie du christianisme et l'oeuvre graphique et écrite de V. Hugo.

Mais ils font aussi l'objet d'une attention archéologique et on peut ainsi admirer de nombreuses photographies du XIXeme siècle : des relevés dessinés, des lithographies, des témoignages des restaurations de Viollet-le-Duc, montrent un goût pour le gothique. Mais le gothique entre aussi dans les intérieurs : Michelet parle de la "manie du gothique" qui se manifeste dans les arts décoratifs, décor appelé "à la cathédrale". Le goût pour le Moyen-Age apparu en Angleterre dès le XVIIIeme siècle - sans oublier les romans gothiques... - investit les bourdoirs, où on retrouve des croisées d'ogives et des remplages gothiques, mais aussi de menus objets comme des bijoux, encriers, chaises... Le service Du Gueslin fabriqué par la manufacture de Sèvre est particulièrement impressionnant.

Les cathédrales, un mythe moderne ? Plus proche de nous, la dévastation des cathédrales pendant la première Guerre Mondiale, notamment la cathédrale de Reims a servi de propagande. Elles ont continué de fasciner les artistes contemporains comme Picasso ou Brassai, qui a fait une magnifique photographie de Stryge ( photographie ci-dessous). Ainsi au-delà du symbole nationale qu'incarnent les cathédrales, elles ont aussi une dimension spirituelle présente dans les oeuvres oniriques de Moreau et Redon. Une belle exposition, qui donne à voir l'art monumental gothique, à découvrir jusqu'à la fin du mois d'août, à Rouen... Quelques ouvrages sur le sujet pour rester plongé dans l'univers des cathédrales :

- Notre Dame de Paris, Hugo

- De l'architecture allemande, Goethe, 1772

- Génie du christianisme, Chateaubriand.

- Un rêve, Zola

- Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France, Nodier

- " La mort des cathédrales", Pastiches et Mélanges, Proust

- Histoire d'une cathédrale, histoire d'un hôtel de ville, Viollet Le Duc

- Connaissance des arts, hors de série, 65 p.

- Exposition du musée des Beaux-Arts de Rouen, 12avril-31 août 2014.

6770JPG

75-000841

Posté par maggie 76 à 10:18 - - Commentaires [8] - Permalien [#]