Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
1001 classiques
3 mars 2023

Le mandala de feu de Chie Chimonoto : ISSN 2607-0006

Mandala_de_feu_mangetsu_large

Dans ce manga Le mandala de feu de Chie Chimonoto, nous découvrons la vie du peintre Tohaku Hasegawa : peintre muraliste du XVIeme siècle, il va tout sacrifier pour sa peinture. Les premières scènes sont saisissantes : Tohaku décide, alors que le château d'Azuchi brûle, d'aller voir les oeuvres d'Eitoken Kano, un peintre légendaire, qui deviendra son rival ! Quelques années plus tard, on le retrouve dirigeant un atelier de peinture, où travaille son fils, Kyuzo Hasegawa.

Lorsque ce dernier meurt, le peintre se rend compte de tous les sacrifices qu'il a fait à cause de son art. A 50 ans, alors que son maître est aussi mort et qu'il a fondé une nouvelle famille, renoncera-t-il à son art ? Les conflits avec son fils lui permettra-t-il quand même de terminer les décorations du château de Hideyoshi Toyoshi, son nouveau maître ?

Le mangaka, pour montrer la passion de Tohaku pour sa peinture, les rend vivantes comme des paysages dans lesquels les personnages peuvent se mouvoir. Ce sont des peintures qui deviendront des trésors nationaux ! Chie Chimonoto arrive parfaitement à retranscrire le bouillonnement artistique de Tohaku tout en racontant les scènes de sa vie familiale ou quoditienne. Un très bel hommage à un artiste japonais !

Le mandala de feu de Chie Chimonoto, seinen, one shot, mangetsu

Érable_entouré_d'herbes_d'automne_(détail)_par_Hasegawa_Tōhaku

Érable entouré d'herbes d'automne (détail) par Hasegawa Tōhaku en 1592, wikipedia

Publicité
Commentaires
M
Je découvre ce peintre japonais grâce à toi et ce maga doit être une petite merveille du coup...la lecture sous quelque support que ce soit enrichit nos connaissances dans tous les domaines. Merci pour ta présentation
Répondre
A
J'avais du le rendre avant de le lire, mais je note de le réemprunter d'urgence ! Je ne connais pas encore l'artiste mais le découvrir à travers ce manga me semble une bonne idée.
Répondre
M
@A girl : Merci de me l'avoir signalé, je ne savais aps que le Chie était un prénom féminin :-(
Répondre
A
Belle trouvaille, on dirait bien ! Et un one-shot en plus ! C'est marrant, j'ai une amie japonaise qui s'appelle Chie, et je n'avais jamais rencontré ce prénom japonais avant. Et de deux avec cette mangaka.^^
Répondre
R
Oh tout un manga fichtrement bien interessant...le sujet et l'artiste didonc
Répondre
Publicité
1001 classiques
Newsletter
62 abonnés
Visiteurs
Depuis la création 502 445
Publicité