clip danse scene/ Wenesday Adams

L'algorithme de netflix a parfaitement fait son travail dans Mercredi, série réalisée en partie par Tim Burton. Dans cette mini-série de 8 épisodes, sont mêlés les genres de la comédie horrifique, de la fantasy, du surnaturel, du teen moovies... auxquels s'ajoutent des références littéraires à Edgar Poe ( mais aussi à Mary Shelley, à Stevenson, à Sartre), des cours semblables à ceux d'Harry Potter, une scène de bal de promo ensanglantée comme dans Carrie de Brian de Palma et une enquête à la Enola Holmes etc... etc...

Mercredi Adams se comporte immoralement avec les autres adolescents. Elle est envoyée dans l'académie Nevermore où des meutres horribles effraient la petite communauté. Mercredi, aidée de la chose et de nouveaux amis, enquête dans une forêt hantée par une créature sanguinaire, un ancêtre fantôme, un terrible ennemi...

La série serait assez banale sans le personnage principal qui jette, sans jamais sourire, des répliques sarcastiques à souhait en se voyant envoyée dans cet "enfer dystopique". Mais comme Mercredi a déjà hiberné avec des ours, l'héroïne toujours sans sourire, réussit aussi bien à réparer des machines à café qu'à tuer des hommes revenus à la vie ! L'humour noir et le jeu de Jenna Ortega valent bien le binge watching de la série gothico-morbido-fantastico-modernisée Mercredi.

 Mercredi, Miles Milar, Alfred Gough, 8 épisodes de 47 min, avec Jenna Ortega