20359453-b641-4858-af86-91b4b67a108b_1

Une légende coréenne dit que la septième fille d'une reine désespérée de ne pas avoir de fils la fit jeter à la mer. Cette dernière est sauvée par le dieu des océans. Lorsque ses parents et les habitants meurent d'une mystérieuse maladie, elle doit aller chercher de l'eau de de la vie. " On lui explique que l'eau de la vie se trouve à l'ouest, à l'extrêmité du monde, là où le soleil se couche. Alors, il lui faut traverser le pays encombré de tous ces gens malades, aller par monts et par vaux ; malgré l'aide que lui apportent les esprits de la montagne, il lui arrive quantités de mésaventures : elle doit faire la lessive, travailler dans les champs [...] et même traverser l'enfer"(p. 74).

Lorsque la septième fille d'un fonctionnaire nord coréen nait, sa mère décide de l'abandonner dans la forêt. Finalement, la grand-mère chamane retrouve l'enfant et l'appelle Bari, comme la fameuse princesse du conte. Et effectivement, l'enfant qui a hérité des pouvoirs de sa grand-mère - voir les esprits des morts - va vivre l'enfer : des famines que connaît la Corée du Nord dans les années 80, à l'émigration vers l'Angleterre, Bari découvrira diverses horreurs comme la guerre, le viol, l'exploitation mais aussi des bonheurs comme le mariage, l'aide de protecteurs...

Au-delà du folklore coréen avec le chamanisme, l'auteur délivre finalement un message très humaniste sur la destinée humaine. Un très beau roman raconté comme un conte de fée avec des épreuves horribles mais aussi une héroïne courageuse, capable même d'affronter un dragon ! 

Sur le chamanisme existe aussi une série sud-coréenne The cursed dont le réalisateur est Kim Yong-wan. Aux ingrédients du k-drama, le scénariste Yeon Sang Ho (dernier train pour Busan) a ajouté des éléments du folklore coréen : une journaliste doit affronter un PDG possédé par un esprit démoniaque ( ce n'est pas une métaphore). Elle va être aidée dans sa quête de vérité par son mari, qui est inspecteur, et par une jeune fille possédée, elle aussi, capable de jeter des malédiction. Sa mère était chamane et elle veut tuer le PDG, qui a assasiné sa mère.

Le réalisateur a visiblement pris un malin plaisir à filmer des scènes scpectaculaires de rituels chamaniques, qui culminent avec l'arrivée du Japon, non pas d'un mais d'une dizaines de chamanes ! Et le tout est modernisé par l'utilisation de réseaux sociaux, notamment les #forêtdesmalédictions. Tout en étant divertissant ou terrifiant, la série aborde le cyberharcèlement et les dérives des réseaux sociaux de manière originale.

Certes, c'est parfois répétitif et prévisible comme scénario mais on prend plaisir à découvrir tout un pan de la culture coréenne et à retrouver les codes des k-drama avec les vengeances, les enlèvements, les trahisons, des méchants vraiment méchants, notamment une impressionnante mudang au service du PDG...

Une très belle photographie sert parfaitement cette série policière et fantastique, au folklore 2.0.

Hwang Sok-Yong, Princesse Bari, Editions Philippe Picquier, Espagne Aout 2013, 251 p.

The cursed, Kim Yong wan, 2022, 12 épisodes d'1 heure

LC avec Rachel

 

the-cursed-25

bande originale "Supernatural de Dong Woo Seok