M02877309371-large

Voici un nouveau recueil de nouvelles de Bulbul Sharma dans lequel on retrouve tout son talent pour raconter simplement des destins de femmes tout en parlant de l'Inde comme dans Maintenant que j'ai 50 ans !

Le fil rouge de ces nouvelles, outre la présence d'un personnage principal féminin, est le voyage. Un vieille femme décide d'aller en Angleterre voir son fils aîné qui refuse de prendre l'avion ("Le pélerinage de Mayadevi"). Une autre effectue un pélerinage après avoir tué accidentellement son mari ("Une trop grande épouse"). Dans trois autres nouvelles, de jeunes mariées partent en voyage chez leur belle-famille ("L'atterissage à Bishtupur", "Une très jeune mariée" "Jusqu'à Simla en Tonga") tandis que dans la dernière nouvelle ("La vie dans le palais"), une femme fugue après le départ de son propre mari devenu un sage etc...

Avec quelques détails, la nouvelliste dépeint avec humour des femmes qui tyrannisent leur entourage ou au contraire, qui sont soumises à une famille despotique. A chaque fois, un voyage crée un changement dans leur comportement. Même quand le sort de ces femmes semble terrible - comme le mariage ou le veuvage de mariées de 7 ans ! -, la romancière ne tombe jamais dans le tragique et use de toutes les exagérations pour décrire ces femmes. Ainsi dans la première nouvelle, la vieille matriarche décide de rendre visite à son fils aîné. Ses autres enfants "n'étaient pas inquiets pour leur vieille mère.  Ils se demandaient seulement si l'Angleterre aurait la force de la supporter" (p.17)!

Encore une belle et joyeuse peinture de l'Inde, par petites touches, par Bulbul Sharma !

Capture d’écran 2022-02-06 115536Sharma Bulbul, Mes sacrées tantes, Editions Piquiers, France, Janvier 2019, 261 p.

LC avec @blog_vivrelivre.

Participation au challenge Les étapes indiennes organisées par Hilde et Blandine "découverte de l'Inde avec des nouvelles". En ce qui concerne le bingo, je coche "mariage indien", "récit de voyage"