Présenté au festival de Sundance en 2017, I don't feel at home in this world anymore est à la fois une comédie réjouissante et grinçante. Dépressive et solitaire, travaillant dans une maison de retraite, une infirmière ignorée par les uns, bousculée par les autres, décide d'aller à la recherche de son ordinateur volé, de la vaisselle de sa grand-mère, volée également, et de sa dignité. Elle demande de l'aide à son voisin. Ce dernier, tout aussi solitaire, en apparence inoffensif, a en réalité, un comportement un peu psychotique, n'hésitant pas à lancer ses shurikens à tout moment...

Au fil de la quête de la vaisselle ayant appartenu à son aïeule, notre jeune infirmière est confrontée à des voleurs pathétiques, à un vieillard mercantile, à un flic dépressif... Ces faux durs - la gentille infirmière et le petit voisin emporté sachant manier un ninjaku - se font passer pour des faux policiers mais deviennent des vrais meurtriers et seront involontairement politiquement incorrects en frappant un vieillard au grand scandale de toute la foule présente alors que ce dernier était un escroc. Entre événements amusants et moments spleenétiques, notre banale anti-héroïne ne baissera pas les bras face à l'adversité et aux nombreuses embûches qui se dresseront devant elle. Ce film oscille, avec un parfait équilibre, entre scènes de la vie quotidienne et situations déjantées.

Satire de la société individualiste complètement indifférente aux problèmes des uns et des autres, caricature et parodie de films de gangsters, ce film atypique montre comment une jeune femme réussit à reprendre sa vie en main avec beaucoup d'humour, pas potache, mais mélancolique.

127947176_oI don't feel at home int his world anymore, Macon Blair, avec Mélanie Lynskey, Elijah Wood, David Yow, 2017, 1h33, Netflix

Participation aux soirées pop-corn avec Missycornish (son billet Little Miss Sunshine ici)