halloween1Missycornish propose une sélection de films d'horreur à voir le soir d'Halloween. En ce lendemain d'Halloween, nous nous retrouverons pour vous proposer d'autres films que nous aurions visionné sur cette thématique. Les soirée pop-corn deviendront un rendez-vous mensuel organisé avec Missycornish.

Et vous quelle a été votre sélection pour la soirée d'Halloween ? Vous pouvez découvrir la sélection de Missycornish ici. Quant à moi, je vous propose de découvrir, revoir  ou d'éviter 2 films et une série : Izombie, Relic, Peninsula.

 Relic ressemble à s'y méprendre à un film d'horreur, en empruntant toute la codification propre au film de genre  mais c'est pour nous surprendre par son message final délivré : une vieille femme a disparu. Sa fille et sa petite fille sont aussitôt appelées pour enquêter sur cette mystérieuse disparition. C'est l'occasion pour ces deux femmes de prendre conscience de la relation qu'elles entretiennent avec leur aïeule. Sa fille se reproche son éloignement et sa petite fille tente de se rapprocher de la vieille femme revenue tout aussi mystérieusement.

Pusieurs scènes métaphoriques filant les images du pourrissement et de la dégradation de la maison notamment, montrent bien que le véritable sujet est la vieillesse. Certes, la maison semble devenir labyrinthique, envahie par des créatures étranges mais elle symbolise la psyché des personnages.

On peut se demander à qui s'adresse ce film : un public adolescent trouvera l'atmosphère horrifique trop atténuée tandis que le grand public sera peut-être rebutée par l'aspect glauque enveloppant la réflexion sur le passage du temps... Les dernières images sont vraiment terribles et sans être un film inoubliable, la réalisatrice a su créer un film hybride bien ficelé.

Relic, 2020, de Nathalie Erika James, 1h29, avec Emily Mortimer, Robyn Nevin, Bella Heatcote

 Cette suite de l'excellent Dernier train pour Busan, est très décevante ! Dans la Corée du Sud, envahie par les zombies, un groupe de 4 personnes, dont un ancien militaire, qui a perdu sa soeur et son neveu, tués par des zombies, cherchent à récupérer un magot caché dans un camion. Cela donne lieu à des courses poursuites folles, des combats avec les créatures infectées mais aussi d'autres survivants devenus psychotiques... Un autre arc est développé autour d'une famille de rescapés, qui survivent joyeusement dans ce chaos.

Malheureusement, le réalisateur a usé de multiples références à d'autres films d'actions comme Mad Max : Fury road pour les courses poursuites en voiture, à des cinématiques de jeux vidéos pour les tueries de monstres qui n'embellissent pas son film. Ce long métrage, avec ses très beaux éclairages et décors, manque d'humour, d'originalité et de développements des caractères personnages, auxquels on n'arrive pas à s'attacher alors que le scénario est conçu pour créer des situations pathétiques. Regardez Dernier train pour Busan mais pas ce film de série B  ! Quand on sait que ce film a été sélectionné à Cannes, on se demande bien pourquoi...

Peninsula, 2020, Yeon Sang-ho avec Dong-won Gang, Do-Yoon Kim. 

peninsula-arp-sélection-film-long-métrage-cannes-2020-distribution-cinéma-ecran-total

Peninsula de Yeon Sang-ho

 IZombie est une série policière classique avec des enquêtes sur des disparitions de jeunes délinquants. Ce qui est moins traditionnel, c'est le personnage de la légiste, Liv, qui est en réalité une morte-vivante. Après une fête, sur un bateau qui va faire naufrage, où une drogue a "zombifié" les convives, Liv se réveille en ayant faim de... cerveaux humains. Lorsqu'elle ingère ces cerveaux, elle adopte la personnalité de ses victimes, ce qui lui permet de venir en aide au commissaire Clive Babineaux.

Izombie n'est pas horrifique car les scènes de meutres se déroulent souvent hors-champ et le scénario repose sur des dialogues et des  scènes comiques. Ravi, l'autre légiste, est un mème vivant ! Il est fou de joie d'avoir un zombie à étudier à proximité et mène joyeusement une quête d'un sérum pour empêcher la zombification de sa collègue. Cette dernière, outre le fait de ne plus avoir besoin de se déguiser le jour d'Halloween, prend conscience de la fragilité de la vie, mène une réflexion sur sa vie antérireure et va commencer un combat contre des zombies beaucoup plus belliqueux... Une saison 1 très réussie !

Izombie,de Rob Thomas, Netflix,  saison 1, avec Rose McIver, 2015

127916503

Participation au challenge Halloween organisé par Lou et Hilde