'The Secret World of Arrietty' Trailer

Adapté d'une série de romans de l'Anglaise Mary Norton dans les années 50, Arrietty, le petit monde des chapardeurs est un film d'animation issu des studios Ghibli. Comme toutes leurs productions, ce film d'animation est une merveille très poétique et très belle graphiquement. La campagne est magnifiée par des couleurs chaudes et vives, les mignons détails de l'intérieur des chapardeurs nous font entrer dans un monde merveilleux... Le surnaturel s'entrelace naturellement au quotidien de plus banal. Malheureusement, l'histoire se met très lentement en place.

En effet, dans une maison habitée par un jeune garçon malade et sa domestique Haru, vit une famille d'êtres minuscules dont la vie est sans cesse menacée par des animaux ou par des humains. Plusieurs familles de chapardeurs ont d'ailleurs disparues. La fille ne rêve que de partir explorer le mondes des humains et de chaparder malgré le danger. Chaque déplacement demande des efforts épiques dans ce monde immense que peut être une cuisine, entraînant ainsi une certaine longueur des séquences...

Arriety jardin

arrietty chambre

 "Arrietty, le petit monde des chapardeurs". WALT DISNEY

Ce film d'animation donne aussi une impression de longueur car les véritables enjeux n'apparaissent qu'à la fin du film. Pendant plus d'une heure, on suit le trajet initiatique de la petite héroïne qui découvre le monde des humains, apprend à chaparder. Certes, elle se montre courageuse et curieuse dans toutes les situations et trouve dès sa première sortie une épingle-épée, faisant d'elle une véritable héroïne, contrairement à sa mère peureuse et qui hurle à tout bout de champ.

C'est avec beaucoup de lenteur que des liens se créent entre le petit garçon malade, esseulé, délaissé par sa mère, et la jeune fille qui ne doit pas se montrer. Malgré toute la beauté de l'animation, on s'ennuie vaguement devant ces mignonnes petites scènes de ce premier long-métrage d'H. Yonebayashi qui n'a pas la complexité des films de Miyazaki...

Yonebayashi, Arrietty, le monde des chapardeurs, 2011, 1h 34.

Sur le web : Lorrain F-G, "Arrietty le petit monde des chapardeurs", maison hantée", Le point. URL : https://www.lepoint.fr/cinema/arrietty-le-petit-monde-des-chapardeurs-maison-hantee-09-01-2011-127980_35.php

Sotinel Thomas, Arrietty, le petit monde des chapardeurs : une fillette, grande héroïne d'un peuple miniature", Le monde, mis en ligne le 11 janvier 2011. URL : https://www.lemonde.fr/cinema/article/2011/01/11/arrietty-le-petit-monde-des-chapardeurs-une-fillette-grande-heroine-d-un-peuple-miniature_1464010_3476.html

arrietty-le-petit-monde-des-chapardeurs

"Arrietty, le petit monde des chapardeurs". WALT DISNEY

minuscule-1-komikkuLe seinen Minuscule décrit aussi la vie de deux êtres lilliputiens, à qui de petits événements arrivent. Les deux petits êtres passent beaucoup de temps à manger, à se déplacer et à réparer des objets puisque c'est le métier de l'un d'entre eux. Chaque chapitre aborde une nouvelle histoire, avec l'apparition d'un nouveau personnage, dont on se demande bien quel est l'enjeu.

© 2013 Takuto Kashiki

ent_106_edito1-minuscule-600px

Illustration 1 © 2013 Takuto Kashiki

Comme le dessin est minutieux et somptueux ! Chaque case est très détaillée (le manga s'ouvre avec la case de l'illustration 1, ci-dessus), très précis mais cela ne suffit pas pour donner envie de suivre les minuscules aventures de nos deux héroïnes. Quel est l'intérêt de ces histoires sans queue ni tête ? L'ambiance féérique ne masque pas le manque de profondeur de ces récits.

Kashiki Takuto, Minuscule, volume 1, (7 volumes, en cours) Komikku, France, 2015.

Sur le web : billet de Kiona.