product_9782072841187_195x320

http://www.folio-lesite.fr/Catalogue/Folio/Folio-policier/La-Soif

Vous ne connaissez pas Harry Hole ? Vous n'avez jamais lu Nesbo ? Voici trois raisons de commencer cette série et de lire La soif paru récemment chez les éditions folio :

kubin-der-vampyr-1915Der vampyr d'Alfred Kubin

1. Une intrigue retorse : Aux antipodes de l'ennui, Nesbo a su construire une intrigue pleine de rebondissements avec une hécatombe de morts, des intrigues amoureuses, des cours de psychologie, des faux suspects..., ce qui rend le style un peu bavard parfois. A un suspect évident, sont substitués, au milieu du livre, des meurtriers plus difficiles à trouver, à moins de s'appeler Harry Hole. En effet, des femmes meurent mordues. Est-ce un vampiriste ? Assez vite, les enquêteurs peuvent identifier un tueur en série rencontré dans le précédent volume Police. Pourtant, Harry Hole n'est pas satisfait du verdict rendu.

2. Les personnages singuliers : Harry Hole devenu heureux, sobre et professeur, est une légende aussi bien dans la vie réelle que dans son roman. Il existe même des "holehead", des admirateurs de cet inspecteur mythique. Mais l'auteur de L'homme chauve-souris ne développe pas qu'un seul personnage. Il montre à travers Katrine Brat, l'enquêtrice criminelle et la journaliste Mona Daa, combien il est difficile de s'imposer dans un milieu masculin. Avec l'utilisation des nouvelles technologies, la place des femmes, l'auteur n'oublie pas de prendre en compte l'évolution de la société. D'autres personnages ont pris de l'ampleur comme Oleg, le fils de la compagne de Harry, qui est maintenant élève à l'école de police... Des intrigues secondaires comme celle de l'arrivée d'un nouveau membre de l'équipe de K. Bratt, Anders, permet d'aborder le thème des liens familiaux... Chacun apprendra à porter un regard singulier : " nous devons penser autrement [..]. A certains égards, ça marche pour la religion, on a le réflexe immédiat de se dire que tant de personnes autour de soi ne peuvent pas se tromper. Eh bien, dit Harry en se levant sa tasse sans nom, elles le peuvent" (p.302)

syndrome-othello-delire-jalousie-maladie-parkinson

Christian Köhler (1859), Othello et sa femme endormie © Wikimedia Commons

3. La littérature : Rakel ne veut pas qu'on parle de meurtre pendant le dîner. "Que dites-vous de Shakespeare ?" demande son fils Oleg (p. 210). Quel est le lien entre Shakespeare et Nesbo ? c'est que l'intrigue tourne autour du syndrome d'Othello : la jalousie est-elle le mobile du meurtre commis par Othello ? Mais ce dernier n'est-il pas la marionnette de Iago, poussé par l'ambition ? Soif de pouvoir et jalousie sont illustrées par divers personnages comme l'ambitieux M. Bellman ou Truls l'opportuniste, les interrogations de Rakel. Nesbo s'approprie, réactualise et modernise la pièce de Shakespeare avec talent. Un roman, qui enchevêtre thriller et tragédie shakespearienne, à lire sans modération !

Nesbo Jo, La soif, folio, Italie, Juin 2019, 710 p.

Autres romans : Police, Le bonhomme de neige, Soleil de minuit,

Partenariat Folio.

Sur le web : piplo,

800px-Othello_and_Desdemona_by_Alexandre-Marie_Colin

La mort de Desdémone, Alexandre Colin © Wikipédia