c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-marineLogo d'Allez-vous faire lire

1) LES CHRONIQUES VENUES D'AILLEURS

Cannes, ce sont le tapis rouge et les robes de soirée, les stars et les paillettes, mais en 2019, ce sont aussi des films politiques, beaucoup de films politiques. Retrouvez le palmarès dans l'article du Monde : festival de Cannes : la palme d'or revient à "Parasite", le grand prix à "Atlantique". C'est avec ravissement que je constate que la palme revient à Bong Joon Ho, le cinéaste coréen qui a réalisé The Host, Snowpiecer, Memories of murder ou Okja.

Cannes 2019 : le palmarès du festival en images

2) MES FILMS

1805481The-Dead-Don-t-Die-de-Jim-Jarmusch-la-critique-du-film-d-ouverture-du-Festival-de-Cannesel-reino

DÉTECTIVE PIKACHU Bande Annonce VF # 2 (2019) NOUVELLE, Film Pokémon

 Equalizer - Bande annonce VF

 POLAR (FIRST LOOK - Trailer NEW) 2019 Mads Mikkelsen, Vanessa Hudgens Netflix Action Movie HD

JOHN WICK 3 Bande Annonce Française (2019)

Troisième film de la franchise, John Wick parabellum semblait très attendu des spectateurs. Ce n'est pas étonnant que le film soit réalisé par un cascadeur, Chad Stahelski, car ce long-métrage ne cumule que des scènes d'actions. Pour avoir enfreint des règles érigées par la Grande table, une organisation de tueurs, John Wick est poursuivi par cette organisation, dans le monde entier.

La trame est si mince qu'on a envie de reprocher à ce scénario des scènes de violences gratuites. Le réalisateur a clairement voulu faire des parallèles entre les scènes de combats et d'autres arts comme la danse, mais on peine à s'attacher à ces acteurs qui jouent sans conviction alors qu'on ressent de l'empathie pour McCall - tueur retraité et solitaire de The Equalizer - qui vient en aide à une jeune prostituée, ou à Kaiser Black - également tueur dépressif et solitaire de Polar - qui aide sa jeune voisine à retrouver les assassins de ses parents, car on les voit vivre au quotidien et qu'on comprend leur motivation. Les combats de John Wick ressemblent à un manuel du parfait tueur, où vous apprendrez comment tuer quelqu'un avec un livre ou cheval. La dimension esthétique présente dans les couleurs et les cadrages ne suffisent pas à compenser la vue de la montagne de cadavres.

Polar, de Jonas Akerlund, 1h58, avec Mads Mikkelsen, Vanessa Hudgens, Katheryn Winnick, Matt Lucas, 2019, Netflix

The Equalizer d’Antoine Fuqua, avec Denzel Washington, Cloë Grace Moretz, Marton Csokas (2 h 11), 2014, Netflix.

John Wick parabellum, Chad Stahelski, avec Keanu Reeves, Halle Berry, Anjelica Huston (2 h 12), 2019.

Sur le web : Mauge Sébastien, “Polar” sur Netflix : Mads Mikkelsen disperse façon puzzle dans ce film ultraviolent", Télérama, mis en ligne le 25 janvier 2019. URL : https://www.telerama.fr/cinema/polar-sur-netflix-mads-mikkelsen-disperse-facon-puzzle-dans-ce-film-ultraviolent,n6104079.php

Rauger Jean-François, " The Equalizer : irrésistible héros", Le monde, mis en ligne le 1 octobre 2014. URL : https://www.lemonde.fr/cinema/article/2014/09/30/the-equalizer-irresistible-heros_4496757_3476.html

Rauger Jean-François, "John Wick parabellum : le film d'action entre dans la postmodernité", Le monde, mis en ligne le 21 mai 2019. URL : https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/05/21/john-wick-parabellum-le-film-d-action-entre-dans-la-postmodernite_5464932_3246.html

3) MES LIVRES

En ce mois de mai, j'ai éouté mes deux derniers audiolib. J'en ai abandonné un (L'art de la joie de G. Sapienza) alors que l'autre était une" relecture" d'un livre culte ( Martin Eden de Jack London).

J'ai fait une petite incursion dans le monde la BD avec Zai Zai Zai Zai et je compte bien poursuivre mes découvertes avec d'autres BD de l'auteur. Malheureusement, j'ai abandonné son roman Figurec à l'humour systématisé et hyperbolique, dont le thème du complot ne m'a que vaguement intéressée. En effet, notre anti-héros qui cherche désespérement d'écrire plus de deux répliques à sa pièce, rencontre à chaque enterrement le même personnage. Cet homme lui révèle qu'il fait partie d'une agence de figurants... Je n'ai pas eu le courage de suivre les aventures vaines de notre dramaturge raté. Le ton est toujours aussi caustique, mais Fabrice Caro manie un humour répétitif et lassant dans ce court récit.

Nous avons continué nos lectures balzaciennes avec Melmoth réconcilié et nous nous retrouverons le mois prochain ( 22 juin) avec La maison Nucingen. L'écoute d'un nouveau roman de K. Follet, La marque de Windfield ne m'a toujours pas réconcilié avec le style de cet auteur.

Zai-zai-zai-zaiart de la joiemartin_eden

41miRHhmVNLbm_CVT_Ma-memoire-assassine_4358product_9782070380527_195x320

 

index

 

4) MES ACHATS

A ma PAL, s'est ajouté En attendant le jour de Michael Connely et L'histoire comme émancipation de M. Larrère. J'avais beaucoup apprécié les portraits de femmes dans l'Amérique des années 80 dans Tout ce qu'on ne s'est jamais dit de Céleste Ng, j'ai donc acheté La saison des feux du même auteur. Après la lecture de Fabcaro, je voudrais m'attaquer à un autre classique de la BD, L'arabe du futur de Riad Sattouf. La lecture de Simetière m'a poussée à acheter un nouveau titre de Stephen King, Salem et L'envers de l'histoire contemporaine a été aquis pour de futures lectures balzaciennes. Bonnes lectures à tous !

41c+uo2Zz4Lcouv_313451F6-7+n4RL

410IQlrnoHLCapturesalem