c-est-le-1er-je-balance-tout-banniere-bicolore-marineLogo d'allez vous faire lire

1) LES CHRONIQUES VENUES D'AILLEURS

thumbnail

J'ai le grand plaisir de faire partie des jurés-blogueurs du Prix Audiolib 2019 : je vais donc écouter une sélection de 10 titres. Mais de quels audiolivres s'agit-il ? Exceptés Martin Eden de J. London et La daronne de H. Cayre que j'ai déjà lus, je vais pouvoir découvrir parmi la sélection Avec toutes mes sympathies d'Olivia de Lamberterie, Ca raconte Sarah de Delabroy Allard, Fief de David Lopez, L'art de la joie de G. Sapienza, La toile du monde d'Antonin Varennes, My absolute Darling de G. Tallent et Gentleman à Moscou d'Amor Towles ! De belles découvertes en perspective ! Merci Audiolib pour cette nouvelle aventure !

2) LES FILMS

WIND RIVER Bande Annonce VF (2017)

Wind River retrace l'enquête d'un pisteur, Cory Lambert, dans une réserve indienne du Wyoming : il a trouvé une jeune femme, la fille d'un ami, morte dans la froid, au milieu de l'immensité neigeuse.  Il aide une jeune recrue du FBI, qui découvre ainsi la communauté amérindienne. Progressivement, nous est révélé le passé familial de Cory, qui a aussi perdu sa fille. Si les deux personnages principaux paraissent assez stéréotypés, le drame familial autour de la jeune femme est émouvant : la sauvagerie de la l'homicide nous amène à réfléchir sur le sort des femmes amérindiennes.

Les gens de la réserve vivent dans des conditions extrêmes et dans une grande pauvreté. On voit aussi évoluer les personnages dans un milieu hostile et rude. Le plan général est souvent utilisé pour filmer de magnifiques paysages, des étendues de neige, une nature à la fois brutale et grandiose... Dans les bonus, le réalisateur dit vouloir " montrer ce qu'il se passe au monde" et il a réussi à nous émouvoir et à éveiller notre intérêt pour le sort de cette jeune morte amérindienne.

 Wind River, Sheridan, avec Jeremy Renner, Elizabeth Olsen, 1h47, 2017

Sur le web : Sotinel Thomas "Wind River" : fait d'hiver sur une réserve indienne, Le Monde, [En ligne], 2017. URL :https://www.lemonde.fr/cinema/article/2017/08/30/wind-river-fait-d-hiver-sur-une-reserve-indienne_5178277_3476.html

3) LES LIVRES

51coM3KMLyLAutoportrait-de-l-auteur-en-coureur-de-fond

Après Le colonel Chabert, nous continuerons nos découvertes livresques avec "L'élixir de longue vie" de Balzac le 23.02.

Même si je n'ai rien publié en ce mois de janvier, j'évoquerai un livre que j'ai abandonné : Autoportrait de l'auteur en coureur de fond de Murakami. Autobiographique et métatextuelle, ce livre raconte la passion de Murakami pour le sport. L'écriture est souvent répétitive avec les heures, le nombres de kilomètres, les courses courues comme le marathon d'Athènes... est lassante mais notre intérêt peut aussi se porter sur la vie de l'auteur et ses réflexions sur la littérature : " après la qualité la plus importante pour un romancier est la persévérance. Si vous vous concentrez sur votre texte trois ou quatre heures par jour et qu'au out d'une semaine vous vous sentez fatigué, cela signifie que vous ne serez sans doute pas capable d'écrire une oeuvre d'une certaine longueur". Remettant en cause de le mythe de l'inspiration, Murakami se présente l'écriture comme "un travail physique". LEs répétitions, le désintérêt pour la course et d'autres thèmes comme les descriptions de ses repas, la simplicité du style m'ont fait abandonner ce roman...

4) LES ACHATS

J'ai lu avec intérêt Sorcières la puissance invaincues des femmes et je viens d'acheter un autre essai du même auteur : Beauté fatale. J'ai aussi ajouté un polar japonais Irezumi de Tagaki, repéré sur le site de Dasola. Deux autres livres ont rejoint ma PAL : les 7 yeux de chat du coréen Jae Hoon et Le maître et Marguerite de Boulgakov.

51qzg3EFLrL

51CwQQ+juFLbeauté41Evo8nZNbL