10 mai 2018

L'île aux chiens, Wes Anderson : ISSN 2607-0006

L'ÎLE AUX CHIENS Bande Annonce VF (2018)

Sous des couleurs, d'ailleurs très personnelles au réalisateur, chatoyantes et une histoire où les héros sont un enfant et des chiens, Wes Anderson abordent des sujets contemporains tels que la dictature, le traitement des déchets, l'exclusion... Dans un Japon futuriste et dystopique, les chiens sont atteints d'une grippe canine qui amène le maire Kobayashi de Magazaki à les exiler sur une île. Le fils adoptif du maire, Atari, attaché à son chien Spots, décide d'aller le chercher. Là, cinq chiens vont l'aider dans sa quête. Parallèlement à cette histoire, on suit les activités d'un groupe d'étudiants, qui veulent dénoncer les manigances du maire, ses agissements illégaux pour faire subir à la population un lavage de cerveaux.

lile-aux-chiens-coup-de-maitre-1199x642

5 cartons permettent de découper cette histoire en chapitres : les références cinématographiques et littéraires sont nombreuses comme un duel comiques entre chiens parodiant les westerns. Outre, le découpage en chapitre, Atari fait aussi un haiku et des légendes japonaises sont convoquées.

Mais L'île aux chiens n'est pas seulement une débauche d'effets visuels : à travers le meurtre du leader pro-canin, on découvre un régime totalitaire, où l'opposition est muselée. La création de camp de chiens et leur extermination n'est pas sans rappeler certains événements historiques tragiques. L'île où évoluent les héros se composent d'usines désafectées et de tonnes de déchets. Au rejet de tout un groupe animal, s'opposent les valeurs de courage ( Atari et la journaliste étudiante) et d'entraide ( les chiens).

isleofdogs7

Au delà de l'aspect sociétal, ce film d'animation présente de magnifiques décors et le stop motion est impeccable. Les cadres dans les cadres, l'aspect très symétrique des plans esthétise les héros et leur environnement. Les matières aussi sont mises en relief dans les nuages cotonneux représentant la poussière, les montagnes de détritus en plastique... Ce film en stop motion est merveilleusement ornemental mais véhicule aussi de bonnes idées...

film d'animation de Wes Anderson, 2018, 1h41

Sur le web : "L'île aux chiens" : résistance canine à la mise au rebut" par MAthieu Macheret

billet de Dasola

Posté par maggie 76 à 12:49 - Commentaires [17] - Permalien [#]