30 novembre 2015

Au mois de novembre 2015... : ISSN 2607-0006

les-cowboys-dvd8010312113567_0_0_300_80Au_coeur_de_l_ocean

Les premiers frimas sont arrivés, cependant, si vous voulez vous réchauffer, vous pourrez entrer dans les salles obscures : au programme un thriller qui me tente beaucoup. Le réalisateur de Gomora ( Solima) adapte un roman policier italien Suburra. Dasola et Alex le conseillent. Pour ceux qui préfèrent Moby Dick, Au coeur de l'océan retrace l'histoire qui a inspiré Melville : le billet d'Alex ici.

Valérie, elle, a aimé Cowboys de Bidegain, scénariste des films d'Audiard. C'est un film que j'ai vu avec intérêt, qui parle de relations familiales et d'une quête de l'autre qui est davantage une quête de soi... Les acteurs sont tous excellents. Dommage, certains aspects de la quête sont assez répétitives, comme des informations données qui se révèlent être fausses. Ce film a pour arrière-plan le début du jihadisme...

th51NMWS6FS4L

ob_e6d1e0_parsonsthth

Que lire en décembre tout en buvant du thé ou du vin chaud ?

Un roman historique : en ce qui concerne les livres, je suis tentée par un roman historique, Le requiem de Terezin de Bor chroniqué par Karine .

Un roman sur Paris : Pour retrouver le Paris des années 1920, et la narration d'une vocation d'écrivan, plongez dans Paris est une fête d'Hemingway, que nous conseille Alice.

Un album jeunesse : La naissance des talents de Moris racontée par Lacombe dans Le carnet rouge... Alice en parle.

Un roman policier : Les garçons bien élevés de Parson est le premier opus d'une série policière qu'a vivement aimé Keisha !

roman pour les amoureux de L'affaire Jane Eyre : Le mystère du hareng saur ! Le titre est assez représentatif de l'inventivité et l'humour de Jasper Fford. Keisha nous rappelle la nécessité de tous les lire !

Un roman humoristique : Pour passer un bon moment à Oxford, lisez Crampton Hodnet de Barbara Pym ( billet de Dominique).

Je clos mon billet avec une citation lue sur le blog de Claudia : " La vie ce n'est pas d'attendre que les orages passent, c'est d'apprendre à danser sous la pluie". Bonnes lectures !

 

Posté par maggie 76 à 20:41 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


29 novembre 2015

Sweeny Todd, le diabolique barbier de Fleet Street de Rymer : ISSN 2607-0006

 

9791093749129

Ah ! Comme on savait écrire des intrigues créant le supense au XIXeme siècle ! Même si j'ai déjà lu ce roman, je n'ai pas hésité une seconde à replonger dans la lecture du roman feuilleton de Rymer.

Dès le premier chapitre, un barbier au physique effrayant brutalise son apprenti pour qu'il ne révèle pas d'éléments sur les événements pouvant survenir dans son échoppe. Mais quel événement peut-il bien advenir dans la boutique d'un barbier ? Un personnage inquiétant et une disparition inaugurale ouvrent mystérieusement cette diabolique histoire.

La préface rappelle que le roman a été d'abord publié sous la forme de feuilleton en 1850. Cela implique quelques redites - notamment l'histoire de Johanna et de son malheureux prétendant, Mark Ingestrie - qu'on nous raconte à de multiples reprises. Mais elles ne nuisent pas à l'intérêt qu'on peut porter à l'intrigue de ce roman, précurseur du genre policier gothique. En effet, Johanna se met en quête de son amant, à l'aide d'une romanesque amie, qui croit pouvoir trouver la solution dans la lecture de ses romans, et à l'aide d'un magistrat. A cette recherche, s'ajoute des déguisements, des rebondissemnts multiples, des brigands, des anciens caveaux abritant des secrets.

La publication en feuilleton - genre populaire - fait oublier que ce roman tient un discours ur la mentalité de son époque : des femmes sont enfermées dans des asiles pour leur usurper leur héritage, des bigottes sont ridiculisées, des fils refusent de suivre le destin imposé par leur père... Sous des apparences moralisatrices - le narrateur est souvent sentencieux - le récit se fait parfois surbversif ou humoristique.

Cette nouvelle édition du livre, nous dit la préface, a vocation de retoruner à l'origine de la légende du barbier, de nous faire découvrir un auteur et une histoire oubliée. Alors lisez cette histoire dont voici les premières lignes : " C'était bien avant que Fleet Street n'eût gagné l'importance que nous lui connaissons aujourd'hui. Geroge III était encore jeune et les deux stratues qui sonnaient habituellement les carionns de la vieille église de Saint Dustan étaient le sommet de leur gloire - c'est-à-dire qu'elles gênaient énorménent les garçons de course dans leur travail en faisant l'objet d'une vive curiosité parmi les campagnard"...

J.M. Rymer, Sweeny Todd, Le diabolique barbier de Fleet Street, 344 p., Mon billet

Merci aux Tind Editions pour ce partenariat

Posté par maggie 76 à 23:48 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

21 novembre 2015

Une histoire de fou de Guédiguian : ISSN 2607-0006

Une hist 1 001

Billet d'Alex 6

Posté par maggie 76 à 14:39 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

13 novembre 2015

"Ce qui ne me tue pas" de D. Lagercrantz : ISSN 2607-0006

" Ce qui ne tue pas" (Nietzsche) : Cette oeuvre de commande est foisonnante. Le successeur de Larsson a repris les principaux éléments larssonniens. Cependant, ce quatrième opus ressemble à un gigantesque imbroglio, rassemblant divers genres et intrigues : un scientifique spécialiste du domaine de l'intelligence artificielle, Frans Balder, se fait tuer sous les yeux de son fils autiste, doué en maths et en dessin. Son travail étant piraté, il devait rencontrer Mikael Blomvist pour lui faire d'importantes révélations. Commence alors une quête de la vérité qui nous amène à découvrir le passé de Salander et une enquête qui mêle une histoire d'espionnage et de hackers, l'histoire d'une femme battue... Comme l'intrigue est emberlificotée !

cette multiplication de fils narratifs et le fourmillement de personnages rendent indigeste l'écoute du livre. Si vous souhaitez l'écouter à bord d'un transport en commun, abandonnez-en l'idée ! De longues explications sur les nombres premiers, les craquages de cryptogrammes, des passages explicatifs sur l'autisme, auxquels s'ajoutent des considérations sur l'époque contemporaine sans subtilité, rendent laborieuses la poursuite de l'histoire et endorment notre attention. En outre, le style familier, voire grossier, et les personnages caricaturaux ne donnent pas davantage envie de continuer à connaître les aventures extravagantes de ces personnages, qui paraissent sans vie...

L'écoute dans une position confortable ou dans un lieu calme ne change rien. Malgré les efforts de E. Dekoninck pour rendre sa lecture expressive, ce roman a un singulier effet soporifique... Une suite fabriquée à des fins commerciales ? La fin ouverte le laisse malheureusement présager.

Millenium 4, ce qui ne tue pas, David Lagercrantz, texte lu par Emmanuel Dekoninck, traduit du sudéois par Hege Roel-Rousson, durée 16h15

Merci Audiolib pour ce partenariat : fiche de l'audiolib ici et vous pouvez écouter un extrait

Billet de Nathalie, Dasola, Dominique, Claudia

Posté par maggie 76 à 21:22 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

08 novembre 2015

Avril et le monde truqué de Desmare : ISSN 2607-0006

 

arton31414

Comment rendre vie à l'univers de Tardi ? Desmares et Ekinci y sont parfaitement parvenus. Dans Avril et le monde truqué, l'héroïne vit dans un monde régenté par la vapeur. Sous le règne de Napoléon V, de nombreux savants disparaisent : leurs savoirs doivent être mis au service de l'armée. Les parents d'Avril, des scientifiques, pourchassés par un policier borné, recherchent un sérum permettant de rendre invincible. Lorsqu'ils atteignent leur but, ils disparaissent brutalement. Leur fille se retrouve seule avec un chat nommé Darwin, qui parle.

avril-et-le-monde-truque-de-franck-ekinci-et-christian-desmares_5457788

Cette uchronie est fabuleusement scénarisée par B Legrand qui rend un bel hommage à Tardi. On ne s'ennuie pas avec cette intrigue bien rythmée : course-poursuite, quête scientifique, histoire sentimentale, une vengeance inassouvie... De nombreuses références littéraires et des dialogues humoristiques s'ajoutent à l'histoire trépidante. Les personnages ressemblent à ceux de tardi, présents dans Adèle et la bête ou Adieu Brindavoine. De même, le mélange des genres, à la croisée du roman policier, d'aventures, de science-fiction, du roman-feuilleton, est caractéristique de l'oeuvre fictionnelle de Tardi

index

Le chateau ambulant de Myazaki

Surtout cet univers regorge d'inventivité et de fantaisie. Les décors parisiens, noyés sous la pollution, évoquent l'époque de la Révolution industrielle, un XIXeme siècle dans l'esthétique steampunk. On peut penser à Jules Verne, mais aussi au poétique monde de Myazaki, avec ses animaux qui parlent, ses maisons qui marchent, la question écologique. Avril et le monde truqué mérite bien son cristal du long métrage du festival d'animation d'Annecy 2015 !

Avril et le monde truqué de Desmares et Ekinci, 1h44, 2015

AVRIL ET LE MONDE TRUQUE - Bande annonce (2015)

billet d'Alex 6

Posté par maggie 76 à 13:54 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

01 novembre 2015

Au mois d'octobre 2015... ISSN 2607-0006

1) LES FILMS

crimson-peak-house

CRIMSON PEAK - Bande-annonce / Trailer [VF|Full HD] (Guillermo del Toro, Mia Wasikowska , Tom Hiddleston, Jessica Chastain)

player" width="480" height="270" allowfullscreen="true">

Alors que Lou et Hilde fêtait joyeusement Halloween, Guillermo del Toro nous fait pénétrer dans un univers terrifiant et pervers. Mia Wasikowsa incarne une jeune romancière dont on refuse de publier les histoires de fantômes. A la mort suspecte de son père, elle suit son mari ( Tom Hiddlestone) en Angleterre. Quel manoir ! L'immense maison sombre semble hantée par un sombre passé.

Les couleurs, les costumes victoriens et les décors sont splendides ! L'univers déployé par le réalisateur est visuellement somptueux. Mais des larmes de sang et des jeunes filles se battant à la hache rendent inutilement gore ce film, qui, du reste, présente une intrigue assez proche de La maison Usher de Poe, et dont le final grotesque paraît bien inutile dans ce film merveilleusement gothique...

Crimpson peak de Guillermo del Toro, 1h59, Mia Wasiowsa, Tom Hiddleston, Jessica Chastin, Etats-unis.

Billet de Dasola, Missycornish,Niki,

Regression - Bande-annonce VF

Qu'est-ce une régression ? Une technique permettant de faire ressurgir des souvenirs. En effet, un père, sous l'emprise d'une secte satanique, aurait commis des attouchements sur sa fille, mais il ne s'en souvient plus. La police locale, dépassée par les événements, décide de faire appel à un psychologue. Exploitant des événements réels, Amenabar nous embarque dans une enquête menée par le pugnace Ethan Hawke.

Mais où commence la réalité ? où s'arrêtent les fantasmes humains ? Comme dans Les autres, le réalisateur s'interroge sur les limites de l'esprit et celles des images. L'idée excellente de représenter une hystérie collective manque malheureusement de subtilité. Les scènes de ce film ressemblent à celles d'un film de série B, où aucun poncif des films d'épouvante ne manque comme la porte qui grince, des lumières qui s'éteignent opportunément...

Regression d'Alejandro Amenabar avec Emma Watson, Ethan Hawke, Davis Tewlis, Espage-Canada.

Billet d'Alex,

2) EXPOSITIONS

107264121

Photo de Niki

En cette période d'Halloween, une promenade dans un cimetière s'impose : Niki nous emmène à Uccle (Bruxelles). De magnifiques photos illustrent des analyses sur l'art funéraire (billet de Niki). Une belle balade...

th

Pour les amoureux de l'art nouveau ou d'Edmond Rostant, vous pouvez visiter la maison Arnaga, maison néobasque à Cambo-les-bains. Quelle magnificience ! Que les jardins français sont admirables ! Quel enchantement ! Surtout, la décoration est splendide : de multiples artistes, comme Gaston Latouche, George Delow ou Clémentine-Hélène Dufau, ont contribué à décorer les 19 salles qu'on peut visiter.

Actuellement, c'est l'univers de Rosemonde, la femme d'Edmond qui est mis à l'honneur dans une scénographie impeccable. Cette femme a sacrifié sa carrière littéraire pour s'occuper de ses enfants et ne pas nuire au travail d'Edmond. De nombreux tableaux, comme ceux de Dufau ou Pascau, soulignent son élégance. Elle a notamment été divinement habillée par Doucet lors de la cérémonie de la réception à l'Académie française. Site ici, si vous désirez en savoir plus sur " Rosemonde l'élégante, la muse, l'amante, la mère"...

3) LES LIVRES

Mrs Figgs a lu Dans l'ombre des Tudors d' Hillary Mantel. Elle nous vante ce roman historique, qui nous dévoile les intrigues de la cour anglaise, à travers le point de vue de Cromwell ( billet de Mrs Figgs)

Niki s'est, quant à elle, plongé dans un livre de Susan Hill, The mist in the mirror, le célèbre auteur de La dame en noir. Mystère, manuscrit, fantômes et brume viennent créer un roman à l'atmosphère gothique qu'on a furieusement envie de découvrir ! ( billet de Niki)

Quant à Agnès, elle a apprécié l'ironie et la description de la place des femmes dans la société victorienne dans Passion et repentir de Wilkie Collins ( billet d'Agnès).

Un roman policier nous est conseillé par Keisha : Opération Napoléon d'Indridason ( billet de Keisha). Ce livre combine suspense et des personnages attachants, bien que ce roman soit écrit avant la série mettant en scène Erlendur.

Et pour terminer avec le thème halloweenesque, je ferais mention de Salem's lot, qui a beaucoup plu à Miss Léo : "macabre" et " distrayant", nous dit-elle ! (billet ici).

Bonnes lectures à tous pour un mouveau mois hivernal...

Posté par maggie 76 à 22:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]