une education bande annonce VF

 Quel biopic bien réalisé ! Quelle gageure réussie ! Pourquoi parler de gageure ? Lorsque la journaliste Lynn Barber livre en une douzaine de pages un moment de sa vie qu'elle a longtemps tenu secret, le romancier Nick Hornby métamorphose cette petite histoire biographique en scénario vivant et impertinent. Si l'histoire est somme toute assez convenue, l'interprétation des acteurs est réussie. Sous la pluie, un jour, une lycéenne Jenny rencontre un bel homme séduisant et riche (Jack) dont elle ne tarde pas à tomber sous le charme. Entre la vie ennuyeuse de ses parents et les soirées jazz, entre sa vie de lycéenne terne et les amis éblouissants et frivoles de son nouvel ami, entre une vie d'étudiante à Oxford et des virées à Paris, Jenny a vite fait son choix ! "l'action fait le personnage", comme dirait le professeur de littérature de Jenny et c'est dans un tourbillon que nous emporte les personnages.

La réalisatrice a réussi une jolie peinture de l'Angleterre des années 60, notamment en filmant le milieu petit bourgeois très conservateur, économe et antisémite... bien incarné dans le personnage du père de Jenny, Jack ( Alfred Molina), qui pense que prendre une année sabbatique après le lycée, c'est être un "blouson noir" ou un "juif errant". De facture très classique, on nous livre aussi de jolis portraits très humains, parfois lâche (David), reconnaissant leurs erreurs et leurs faiblesses ( Jack)... C'est toute une nouvelle époque qu'on nous montre avec non plus le dilemme entre le mariage d'amour ou d'argent mais le choix entre des études et se marier... C'est peut-être bien pensant mais c'est aussi bien pensé...

An education de Lone Scherfig, 2010, avec Carrey Mulligan et Peter Sarsgaard, 1h35.

Vu par Lou, et Dasola qui n'a pas aimé...