mariagedemariabraun

Si vous avez déjà vu un film de Fassbinder, vous n'aurez certainement pas oublié l'esthétique si particulière, si anticonformiste de Fassbinder... ni ses scénarios souvent cruels et cyniques. Après avoir vu Tous les autres s'appellent Ali, j'ai visionné Le monde sur le fil. C'est une oeuvre atypique de ce réalisateur, étant donné que loin de se faire le " secrétaire de la société Allemagne", il développe un monde futuriste dans lequel Fred stiller est un scientifique qui découvre un ordinateur "le simulacron" permettant de prévoir virtuellement le comportement des gens dans le futur. Assez vite, des questions sur la cybernétique, le réel et le virtuel, les progrès technologiques surgissent. Si l'intrigue est assez éloignée de l'univers traditionnel de Fassbinder, l'esthétique peu conformiste de Fasbinder qui privilégie des scènes sans personnages secondaires, avec des acteurs dans des poses artificielles est bien présente.... Mais de tous ses films, Le mariage de Maria Braun reste son chef d'oeuvre ou son film le plus populaire : pas étonnant du reste, vu le classicisme de l'image plus froide et directe. Les premières séquences du film montre une photographie d’Hitler au moment même où le maire demande à Maria et Hermann : Promettez-vous de jurer fidélité ?". Maria Braun y figure une sorte d'Allégorie de l'Allemagne post-nazi où des ruines surgit le miracle économique allemand des années 50. L'actrice fétiche de Fassbinder - Anna Schygulla - y incarne avec force une femme passionnée, poussée sur les chemins de la vie par l'amour mais c'est aussi le destin de l'Allemagne qui se déroule sous nos yeux, illustrant une citation de Edgar Reitz  :" L'Allemagne est un livre d'histoire avec des pages arrachées". On y retrouve la même critique de la société bourgeoise que dans Tous les autres s'appellent Ali... Ne manquez pas ce très bel hommage à l'enfant terrible du Nouveau Cinéma allemand...

Un cycle sur arte présente les oeuvres cinématographiques d'un des réalisateurs les plus féconds de l'Allemagne de l'après-guerre. Vous pouvez encore visionner Le mariage de Maria Braun, Fassbinder, 1978, 115 min et un documentaire "il était une fois le mariage de Maria Braun".

et Tous les autres s'appellent Ali.  Lundi 25/06 est prévu la projection de Effi Briest, célèbre roman de Théodor Fontane....

Le droit du plus fort.

Le monde sur le fil, Fassbinder, ... Et plus de renseignements ici sur le site d'Arte et sur le site de Dasola.

il_etait_une_fois_le_mariage_de_maria_braun18389135