1150682_gf9782253159186_1_75

Surnommée "l'ange de la dévastation", Edith Wharton (biographie Alalettre.com) est hantée par un sentiment d'obscurité qu'elle explique par une anecdote, racontée dans un fragment autobiographique inédit. A l'âge de neuf ans, elle attrapa la fièvre typhoïde et resta allitée pendant des semaines, entre la vie et la mort. Elle séjournait alors dans la Forêt noire. La lecture de contes de voleurs et de fantômes provoquèrent une rechute sur la convalescente impressionnable. Si la vie amoureuse malheureuse d'Edith Wharton transparaît dans le destin de ses héroïnes, ses nouvelles fantastiques distillent une angoisse qui prend ses racines dans son enfance. Cette sombre menace apparaît dans le recueil Kerfol et autres histoires de fantômes, qui comprend certaines nouvelles publiées dans Le triomphe de la nuit*.

" L'ensorcelé" : quelque chose ne tourne pas rond chez nous. Voilà tout. [...] On a jeté un sort sur Mr Rewtledge", déclare sa femme. En effet, son mari Saul avoue rencontrer le fantôme d'une femme qu'il a aimée dans sa jeunesse avant de rencontrer Prudence mais morte subitement, Venny Brand. Sa femme déclare avoir vu le fantôme devant le diacre et Sylvester Brand, père de jeunes filles. Le père décide de venir au prochain rendez-vous entre Saul et sa fille morte... "l'âme de qui pèche périra", "tu ne laisseras point vivre une sorcière", (la bible) : ces phrases sont gravées dans la maison des Rewtlege indiquant par là le puritanisme régnant, laissant affleurer  l'influence d'un romancier comme Hawthorne. L'énigme qui plane sur cette récit n'est pas entièrement levée, l'angoisse n'est pas non plus vraiment présente, mais dans cette nouvelle domine plutôt l'intérêt des convenances et de la morale, auréolés d'une aura mystérieuse...

 "Après coup" : Mrs Atlee est une vieille dame ennuyant sa nièce jusqu'au jour où elle évoque le fait qu'elle a fait du tord à Mrs Clingsland, une riche connaissance. Celle-ci, vieillissante, demande à Mrs Atlee, spirite à l'occasion, de lui donner des messages d'un amant qui est mort lors du naufrage du Titanic.  Commence une relation épistolaire avec cet amant... Mêlant histoire de revenants et angoisse du temps qui passe, E. Wharton arrive à allier la catastrophe du Titanic et une histoire de spiritisme, pour méditer sur l'amour d'une manière singulière.

Assez inégal, " la baie des trépassée" étant une nouvelle n'ayant comme intérêt que l'atmosphère, diverses influences se croisent dans ce recueil que ce soit l'influence gothique des soeurs Brontë ou celle fantastique de James. Avec James, Wilde, Wharton, naît le "gothique des affaires" où l'incertitude est suscitée par un monde se modernisant.

Edith Wharton, Kerfol et autres histoires de fantômes, Livre de poche, 251 p.

Edith Wharton, Le miroir, Folio 2 euros.

Autres romans : Le triomphe de la nuit, Les lettres, Xingu, Chez les heureux du monde, Les boucanières

challenge Edith Wharton organisée par Titine, site plaisir à cultiver.

Challenge de la nouvelle chez Sabbio ! (Novelliste en herbe)

* "Kerfol", "Les yeux" ...