Est_ce_ainsi_que_les_femmes_meurent

A mi-chemin entre la fiction et le reportage, Didier Decoin relate lentement avec beaucoup de précisions l'histoire de Catherine Genovese qui s'est déroulée dans les années 60 en Amérique et qui a défrayé la chronique. Lorsque celle-ci se fait poignarder à plusieurs reprises par un dément, aucun de ses voisins ne réagit. Pourquoi les gens ne se sont-ils pas portés à son secours ? Pourquoi personne n'est venu aider cette pauvre femme ? Minutieusement, à travers la bouche d'un des voisins de Catherine, absent le soir du crime, le lecteur assiste à son meurtre puis à l'arrestation et au procès du meurtrier.
Cette situation qui a montré la lâcheté, l'égoïsme des hommes a donné son nom à un syndrome : "le syndrome Kitty Genovese" désigne le fait de ne pas intervenir lorsque l'on pense qu'un tiers peut aussi réagir dans une situation donnée. Voici les conclusions d'un psychosociologue du XXeme siècle, Stanley Milgram : " Cette affaire touche à quelque chose d'essentiel de notre condition humaine. Si nous avons besoin d'assistance, ceux qui nous entourent vont-ils rester à ne rien faire en nous regardant disparaître, ou bien vont-ils voler à notre secours ? Ces autres créatures sont-elles là pour nous aider à sauver nos vies et nos biens, ou ne sommes-nous les uns pour les autres que des particules de poussière flottant dans le vide ?".

La narration de ce crime tend ainsi à analyser le comportement, non pas du tueur, mais celui du témoin. Qui est le plus coupable ? Ce drame horrible et odieux révèle une facette pessimiste de l'âme humaine.  Didier Decoin a su judicieusement et objectivement rendre compte d'un drame révélateur du comportement humain tout enl'ancrant dans l'histoire américaine :  ainsi s'ajoute à l'enquête policière une étude sociologique sur la vie du quartier, de la perception de l'homosexualité à 'époque, la question de la criminalité... Avec lenteur, précisions et réalisme, grâce à ce récit très diversifiée - l'enquête menée par un journaliste, procès, évolution des personnages -  il réussit à captiver l'attention du lecteur et à l'informer d'un fait divers majeur, tout en l'amenant à réfléchir sur ses actes. Est-ce ainsi que les femmes meurent ? est une réflexion sociologique et psychologique captivante, ancrée dans l'Amérique des années 60, amenée par un récit sombre mais juste.

Est-ce ainsi que les femmes meurent ?; Didier Decoin, livre de poche, 186 p.
Merci à BOB et à livre de poche pour ce partenariat.