15 août 2010

La maison Victor Hugo, Paris : ISSN 2607-0006

25568-15

http://www.maisonsvictorhugo.paris.fr/fr/oeuvre/la-tourgue-en-1835

"En été surtout, c'était ravissant [...] le parfum des fleurs et des feuillages extrait par les fenêtres et la soirée avait lieu sur la place en même temps que dans les salons" (T. Banville, Mes souvenirs, 1882). Les arcades de la place des Vosges abritent la maison de V. Hugo où il habita pendant 16 ans de 1832 à 1848. Ouvert en 1903 sous l'impulsion de Paul Meurice, le musée Victor Hugo ( une exposition virtuelle est consacrée à Victor Hugo sur le site de la BNF) prend place dans un cadre bien agréable, dans l'hôtel de Rohan.

En commençant la visite, vous entrez dans l'antichambre qui est dédiée à l'enfance heureuse de l'auteur aux Feuillantines, mais c'est toute l'enfance qui est célébrée à travers des portraits de Léopoldine, ses jouets et des gravures... En continuant la visite, vous entrez dans un salon chinois qui présente un aspect tout à fait étonnant et correspond au décor de Hauteville Fairy, salon de Juliette Drouet à Guernesey. Décor foisonnant, ces gravures, porcelaines, meubles montrent le génie de décoration de V. Hugo qui chine et crée lui-même des meubles. Juliette Drouet le surnomme, dans sa correspondance, "son grand bibeloteur". Ces meubles chinées représentent une véritable curiosité et l'auteur a malicieusement inséré ses initiales et celles de Juliette dans les gravures...

Une fois la surprise passée de cette décoration, on entre encore dans un autre univers : la salle à manger d'inspiration médiévale, celle de J. Drouet, meublé à "la cathédrale" reflète le goût des romantiques pour le gothique, le Moyen-âge, l'histoire. A nouveau V. Hugo a détourné des meubles pour recréer d'autres meubles suscitant une ambiance chère à l'auteur de Notre Dame de Paris.

55075113

http://www.musee-orsay.fr/fr/collections/catalogue-des-oeuvres/notice.html?nnumid=69586

Dans chacune des pièces, la chambre de V. Hugo, son cabinet de travail, son salon de réception, on peut découvrir les gravures, les portraits peints par des grands artistes de l'époque tels que Dévéria, Louis Boulanger, chantre du romantisme, photographies de Nadar ou peintures de Bonnat qui a immortalisé V Hugo en "patriarche" à barbe blanche. De nombreux souvenirs des proches de l'auteur  sont aussi présents, comme les manuscrits, les dessins et les portraits se rattachant à Léopoldine, à J. Drouet... Le musée V. Hugo est un véritable hommage à ce célèbre auteur du XIXeme siècle et une agréable plongée dans le passé.

Maison de Victor Hugo, Paris musée, 127 p.

Posté par maggie 76 à 10:29 - - Commentaires [17] - Permalien [#]