50868030

Un chant de Noël est devenue une véritable institution nationale en Angleterre, par son évocation de Noel, mais il n'a pas perdu de son actualité puisqu'il a inspiré récemment "Le drôle de Noël de Mr Scrooge" (que je n'ai pas encore vu !). J'appréhendais ma lecture de Dickens, qui dans mon imaginaire était un auteur dépeignant le misérabilisme de l'Angleterre victorienne : et bien pas du tout ! Dickens est plein d'humour et un véritable conteur !!! Mr Scrooge, horrible avare homme d'affaire, est devenu au fil du temps de plus en plus grincheux, notamment pendant l'époque de Noël. Homme sans coeur, il est "renfermé et solitaire comme une huître". Mais l'arrivée de trois esprits de Noël bouleversent sa vie.

Quel humoriste ce Dickens ! Quel talent pour dépeindre ce vieillard acariâtre ! Comment montrer un Scrooge peu bienveillant ? En le comparant à la glaciale Dame Nature : "il glaçait son bureau les jours de canicules et ne le dégelait pas d'un degré à Noël". Succèdent à ce portrait caricatural, des scènes plus pathétiques, d'autres joyeuses, véritables tableaux de moeurs des soirées londoniennes, un soir de Noël. L'ambiance "vieille Angleterre", avec son brouillard opaque recouvrant tout Londres,  et son style désuet, avec des adresses au lecteur, m'ont fortement plu. Ah! mais c'est que le style de Dickens, Scrooge et ses fantômes sont venus à bout de mes plus tenaces réticences ! Certes, c'est un récit didactique,  mais sans excès de mièvrerie, qui se laisse lire avec plaisir et qui me donne envie de plonger dans l'univers de Dickens...
Cette édition livre de poche permet aussi de découvrir les dessins, du caricaturiste anglais, John Leech... Merci à Cécile de m'avoir incité à lire ce récit !

Un chant de Noel, Dickens, Livre de poche, 182 p.